Avertir le modérateur

théâtre

  • L'hôtel du minet galant...

    ...à Montretout, ( Seine);

    C'est une pièce de Georges Feydeau: " la puce à l'oreille";

    Madame Chandebise prétend que son mari la trompe; elle se confie à sa vieille amie Lucienne Picard, devenue Lucienne Homenides de Istangois; c'est un malentendu sur une histoire de paire de bretelles... Elle en est sûre, elle est allée à l'hôtel du minet galant...à Montretout! encore un mot qui en dit long!

    Qu'est-ce que c'est que ça?

    Ben, comme son nom l'indique, pas une pension de famille! et si tu voyais cet hôtel, ma chère!

    Comment, tu le connais donc?

    Ben évidemment, j'en viens! c'est fou comme on se protège dans le vice!

    Ben tiens, c'est l'ABC du métier!

    Et après bien des péripéties, on découvre qu'à l'hôtel du minet galant, le maître d'hôtel, du nom de Poche, est le sosie de Victor-Emmanuel Chandebise, le mari volage; ce qui provoque des "a qui propos" sans fin;

    Vous suivez?

    Du pur Feydeau.

    Mais bien sûr, tout finira bien, c'était juste un problème de panne sexuelle;

    Tournel, le séducteur, en profite pour draguer "Raymonde Raymonde" Chandebise, car "c'est sa fonction";

    Est-ce qu'il n'y a pas des femmes qui se sont tuées pour toi? lui demande Victor-Emmanuel

    Oh, une! et encore, elle va très bien! elle s'était empoisonnée en mangeant...des moules!

    Des moules? demande le docteur Finasse;

    Oui, mais quand on veut vraiment mourir, on ne choisit pas les moules; c'est trop aléatoire!

    Qu'est-ce que vous en pensez, docteur?

    Oh moi, je m'en fous!

    L'hôtel du minet galant, rappelle un peu le fameux manoir de la colline de Montretout, de la saga Le Pen;

    La bande de Montretout; où, à la grande époque, on organisaitdes soirées "tardives et très avinées" d'après les articles de l'époque ( 2006);

    Des "bamboulas" débridées, servies par deux domestiques fidèles, les "mauriciens" comme disait le patriarche...

    La vie politique est du théâtre, où les portes claques, et où les claques font mal;

    Mais çà finit rarement bien; et l'horizon s'obscurcit; la tolérance, y a des maisons pour ça, disait Clémenceau; un boulevard...

    C'est égal, devant le charivari, les " à qui propos" actuels, on ne sait plus quelle porte ouvrir, sans craindre de trouver derrière, la pire des situations... une puce à l'oreille...

    Citoyens, réveillez-vous, il est encore temps de siffler la représentation, ne serait-ce que pour éviter que le rideau se lève sur des mélodrames...

    Les spécialistes de la spécialité affirment qu'on a bientôt fini de rire.

     

    PS; aujourd'hui...

    Jour de la Saint Valentin; fête des amoureux, et meilleur chiffre d'affaire des fleuristes;

    Chiffre multiplié par 9! c'est fou comme on s'aime en France, c'est rassurant;

    Ouais, c'est moins vrai au parti socialiste, pays de la rose.

     

    Saint Valentin bis

    On lit que Nicolas S. roucoule avec Carla...
    C'est qui les pigeons?

    mais demain, il déjeune avec François Fillon...hein, bon...

  • La fleur et la tige...

    Ou le show était bien monté...

    De nos jours, pour étonner, il faut faire preuve d'une imagination débordante;

    27ème cérémonie des Molières hier soir, aux folies bergères, en "léger différé";

    De ces cérémonies souvent ennuyeuses, bien huilées, où les heureux gagnants remercient leur géniteurs , affirmant que dans ce beau métier de comédiens, tout le monde s'aime...un couteau entre les dents...

    Ici comme ailleurs le chômage fait des ravages; trop de comédiens en vérité; les cours de théâtre sont pleins, et les élus jouent des coudes, voire plus si affinités.

    Subventionnés ou privés, les théâtres ne font pas le plein; le prix des places , mais le moindre spectacle coûte cher, d'où les productions à 2 persnnages.

    Dans le rôle de monsieur Loyal, le remuant Nicolas Bedos; beau show répété en pros, jusqu'à l'arrivée de Sébastien Thierry complètement...à poil devant la ministre Pellerin, qui ne s'attendait pas(?) à une aussi belle tige placée sous sa fleur;

    Pour rappeler qu'il jouait "deux hommes tous nus" en ce moment, dont il est auteur et comédien; en représentation, le public ne voit que l'envers du décor...

    Sébastien a fait un discours de syndicaliste, en toute honnêteté, reconnaissant qu'il était privilégié dans ce beau métier; regrettant qu'il n y ait pas de retraite pour les auteurs"; et pour les comédiens? demander son avis à Michel Galabru ...

    le sketch des comédiennes à tous les âges était d'une véracité criante...

    En effet, assez "privilégié", le mec, devait penser le mari de la ministre...

    Un discours qui portait à gauche évidemment...

    La caméra a balayé la salle un moment, beaucoup de femmes semblaient s'ennuyer...

    Tous les comédiens n'ont pas "ce cul" dans le métier, et les gagnants ne sont pas forcément les meilleurs...

    Un bon point cependant: le rythme; qui allégeait les fastidieux remerciements.

    Même si la Vénus en fourrure était au dessous de la ceinture...


    Post scriptum ( qui n'a rien à voir)

    C'est la journée de la santé au travail: faudrait faire un sondage auprès des 5 millions de chômeurs...



  • Si le noeud était double...

    C'est là toute la question; si la cravate du président était droite, le pays s'en porterait mieux...moins de chômeurs, donc plus de cravatés...

    A quoi cela tient?: à un noeud; c'est simple...comme le noeud! alors que pour aller mieux, il suffirait qu'il soit double;

    Aucune de ses femmes lui a suggéré; voilà qu'une "spécialiste" en habillement masculin a assuré que la cravate de François ne sera jamais droite, parce qu'il a un bras plus court que l'autre et une épaule plus haute...comment le sait-elle?

    Heureusement qu'aucune de ses maîtresses n'a pas donné plus de détails: la mode est aux taches sur les fesses...ou ailleurs.

    Mais même si le président avait une tache quelque part, la cravate ne tiendrait pas davantage droite;

    C'est terrible tout de même; être énarque (promotion Voltaire , époque où la cravate était double), avoir fait quatre enfants, s'être affiché avec une femme "sotte et prétentieuse", -jugement d'un petit homme qui sait faire des noeuds partout, ses cravates sont droites, comme lui dans ses bottes- se faire mépriser pour une histoire de cravate...

    LA cravate de l'autre François est droite et rouge; Fillon nous à lui...

    Paraît que quand le président monte sur son scooter, il n'a pas de cravate sous le blouson...on murmure que la jolie comédienne ne sait pas défaire les noeuds...

    c'est égal: quel cirque, le nom de la rue faisant foi...

    Et le pays en devient neuneu...

  • Pauvre Jean-Baptiste...

    Trois ans qu'on était privés de la cérémonie des Molières;

    Sieur Dumontet, marchand de programmes, a réhabilité la chose;

    Mais attention, faudra pas faire ennuyeux surtout;

    Donc, le monsieur loyal était confié à un trublion, qui dira "putain" toute les deux phrases; Nicolas, le fils du père Bedos qui est venu lui dire "qui lui devait tout" c'était de l'humour, bien sûr.

    Donc, France 2  donne cette soirée retransmise en différé des Folies Bergères, en deuxième partie de soirée;

    Pour"cibler" le vrai public de théâtre; ben quoi on nous donne bien les opéras après minuit... 

    Une soirée pour rien; sauf pour le côté syndical;

    Pauvres intermittents brimés...

    A la limite de l'insulte à l'égard de la ministre de la culture, qui avait l'air de vraiment s'ennuyer;

    Le théâtre est fauché; le public voit ses subventions réduites; le privé n'a plus les moyens de s'offrir des têtes d'affiche;

    En même temps les têtes d'affiche sont très très vieilles;

    Voir le standing ovation à Michel Bouquet, 88 ans; un taxi, moteur tournant, attendait à la sortie du théâtre; "merci à ce gentil petit monde" à dit papy Bouquet...

    Son ex élève Luchini a dû le pousser dedans.(dans le taxi)

    Même papy Hirsch n'a pas pu ( voulu?) venir...

    Bref, un coup pour rien;

    Un pic, une péninsule;

    Un bon point à Philippe Torreton;

    Et pis c'est tout.

    Le théâtre est une grande famille, avec les conflits inhérents;

    On ne sait pas pourquoi une pétition circule, signée par de nombreux comédiens  souhaitant le départ de la patronne de la salle Richelieu...


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu