opera1

Avertir le modérateur

N'oubliez pas d'être heureux - Page 5

  • L'air de la calomnie...

    Pauvre diable, il est tombé, terrassé: c'est extrait de l'air de la calomnie de l'opéra de Giaocchino Rossini ( 1792/1868), le Barbier de Séville; Rossini: compositeur prolifique et inventeur du tournedos qui porte son nom...

    Pauvre Nico, tombé terrassé, et calomnié depuis tant d'années; au point qu'il veut" faire triompher son honneur"...comme chaque soir, à la création du Barbier de Séville en 1815, après l'air de la calomnie, c'était un triomphe...

    Heureusement, la bonne fée de Nico a volé... à son secours; avec son chignon bien coiffé, qui la faisait ressembler à la caissière du grand café, est venue dire sur la plateau de " C à vous", qu'elle avait pleinement confiance en Nicolas Sarkozy, "qu'elle connaît bien"...

    Elle était si convaincante; elle a même évoqué sans transition ...Didier Barbelivien!  on est heureux d'apprendre que ce compositeur de sucreries pour ménopausées, est un soutien de l'ex du palais; cet homme qui semble avoir oublié d'être heureux...

    Les journalistes sur le plateau avaient du mal à se retenir de pouffer...elle est restée stoïque, et pour appuyer ses dires, elle posait de temps à autre, sa main sur le bras de Jean-Michel Apathie, qui n'en demandait pas tant...

    Dame Nadine...à l'huile; elle en avait en réserve pour graisser les rouages bien encrassés du prévenu...

    Oui, car il est "mis en examen"; peut-être le seul qu'il a réussi...car avec une licence, on peut manquer de maîtrise...

    Pour lui, éternelle victime, c'est l'ère de la calomnie...

    Pas de doute, elle est amoureuse, Nadine, députée européenne, (si, si) ; mais l'autre amoureuse, la vraie, en a rajouté une couche, en déclarant "à son amour", qu'elle était fière de lui, et "combien il était droit"; dans ses bottes, sûrement...et de terminer dans sa langue...l'italien étant la langue de l'amour.

    Et l'ami de toujours, maire de Bordeaux, a trouvé l'ex, lors de son passage à TF1, "très combatif"...faut dire qu'il est passé par là, lui aussi...

    Le journaliste? non, pas Elkabbach; il visitait un EPAHD.

    On retiendra surtout les deux groupies inconditionnelles du prévenu.

    Pour reprendre le sketch de dame Roumanoff-celle qui a fait science Po-: "on a toujours besoin d'une gourde pour traverser le désert"...

    Alors vous pensez: deux!

    Sauvé qu'il est, Nicolas, par les derniers évènements liés au terrorisme: parfois, l'anonymat a du bon...

     

    PS;  eh oui, c'est reparti:

    Pauvre lieutenant -colonel Arnaud B.: il est tombé terrassé...au combat, un acte de bravoure qui n'était même pas un ordre...

    Bis:

    Castaner chez ferrari;

    " Tout individu, qu'il soit puissant ou misérable, doit subir le même traitement devant la justice"(...)

    Vous avez dit misérable? on voit que le sieur Castaner a lu Victor Hugo; grand socialiste devant Juliette Drouet; comme Nicolas a lu la série des RougEons Macquart...d'Emile Zola, qui a aussi écrit: J'accuse...

     

  • Il a volé l'orange...

    C'est une chanson de Bécaud, où il répète six fois de suite "il a volé l'orange", qui traduit un délit de sale gueule,celle qui portera le chapeau...

    eh boum: revoilà l'ex, on fait rien qu'à l'embêter, alors qu'au nom de la sacro-sainte (présomptueuse?) présomption d'innocence, il reste vierge de toute suspicion...

    Une histoire vieille de 11 ans, qui risque tout au plus de se résoudre par un non-lieu, puisque le chapeau a déjà été porté par un ministre, le sieur Géant, qui a maintenant des rubriques à la radio...

    Donc, voici deux jours qu'on embête un ex président qui a (aurait) diverses casseroles, alors que sa femme ne sait même pas faire la cuisine...

    Et monsieur Bismuth a toujours mal à l'estomac, forcément on fait rien qu'à le contrarier, ça facilite pas la digestion; d'autant que depuis deux jours, il n'a mangé que des sandwichs, fussent-ils de chez Fauchon, du pain, c'est du pain...tout dépend de la farine dans laquelle on a vite fait de vous rouler dedans...

    Il y a deux excellentes boulangeries à Nanterre, sur la place, à la sortie du métro Nanterre Préfecture, où le gardé à vue, fût un temps président du conseil général des hauts de Seine; c'est dire s'il connaît bien le quartier...

    Ouais, mais comme disait Feue Mâme Germaine: "y a cinq vitesses dans ma voiture, et deux dans la justice". La preuve, "il a été coucher chez lui"...

    Autant dire que la belle Carla ne se presse pas pour commander des oranges, et acheter un pyjama à rayures, comme celui que Jean Gabin portait dans " French cancan", le beau film de Jean Renoir (1955) quand il couchait avec François Arnoul...

    Gabin qui n'a jamais été crédible en amoureux transi, comme la crédibilité de l'innocence citée plus haut...

    On ne trouve que Laurent W. patron de l'accusé, pour s'offusquer de la garde à vue du monsieur, et Nadine M., éternelle amoureuse du même...

    Tandis que Ségolène affiche un sourire à peine dissimulé...elle qui parcourt tous les pôles, sauf le financier...

    Attendons la suite du feuilleton; 

    Le populo s'ennuie, c'est bien connu;

    La preuve ; tous les soirs, on a 4 millions et demi devant "plus belle la vie"...

     

    Ps qui n'a rien à voir:

    L'ordinateur conduit; boum, un mort...en Amérique, bien sûr...

    Pas encore très au point, la voiture autonome;

     A quand la voiture sans pédales?

    Ben, quand on aura éradiqué tous les gays, pardi...ouaf ouaf...

  • On va réfléchir...

     Miroir mon beau miroir, si tu voyais la tronche que j'ai chaque matin, tu n'oserais pas me réfléchir...mais ça ne te regarde pas...

    Réfléchir, c'est penser avant d'agir...in petto, me dis-je, avant que je fasse; l'homme s'empêche, pour reprendre le mot de Camus.

    Sauf peut-être pour Nordahl, Jonhatann et consorts; on parlera alors de troubles du comportement et pathologies diverses...

    On va réfléchir, a dit la ministre de la culture Nyssen, à France inter, pendant 8 minutes, elle l'a dit au moins 5 fois...ok; mais réfléchir à quoi et à quel propos?...

    Entre fake news, et contre- pouvoirs nécessaires, on subit souvent la langue de bois; le verbe réfléchir prend alors tout son sens, surtout chez ceux qui nous gouvernent...

    Notre président a t-il réfléchi?, lui qui agit très vite; il fait ses réformes , dans un pays réputé irréformable; 

    C'est ainsi qu'il "pompe" nos chers retraités, qui ont pourtant l'essentiel du pouvoir d'achat...n'y a qu'à voir qui achète les mobil-homes, et qui fait des croisières; les retraités qui ont deux bonnes retraites; reste ceux qui rament, ceux-là même qui "sont pompés"; c'est au cours d'un déplacement en Touraine (sans Marisol) , quand Choupinet serrait des mains, qu'une mamie lui a jeté "vous nous avez pompés";

    Ouais, il a beau être entouré de personnes âgées, Emmanuel n'attribuerait pas ce verbe à cette couche de la population...la couche se place ailleurs...

    Mais gageons qu'il réfléchit; c'est un pragmatique, réactif et insomniaque, il agit en toute connaissance des dossiers...même la nuit;

    Et puis, il est cohérent; les retraités réputés nantis sont tenus d'aider les actifs, qui paieront des retraites...enfin, peut-être.: c'est socialiste en diable...diable de Choupinet...même si "la cagnotte" servira une fois de plus aux actionnaires divers...

    Quid de la grève à la SNCF?; z'ont-ils réfléchi? deux jours de grève sur cinq pendant trois mois; est-ce bien raisonnable? pas très populaire... la SNCF risque de nous rendre la vie ...duraille.

    Que fait Elisabeth Borne, ministre des transports? elle réfléchit, pis c'est tout...mais vite Babeth, sinon ça va fâcher Choupinet, et quand il est colère, il mange des sucreries...maman n'est pas toujours derrière...(sont pour l'heure, ensemble au salon du livre).

    Mais notre quadra élyséen ne saurait être partout; alors attendons et jugeons;

    Et pour 2022, ben, on va réfléchir...

    PS, SNCF:

    " les sujets sont sous le tapis depuis très longtemps" dit la ministre;

    Aura-t-elle la force de passer l'aspirateur?

     bis: Et kiki mange un soufflé aux truffes, ce soir au palais? Angela, la pote à Choupinet; vont causer de Vladimir, un garnement.

  • Brigitte, Agathe, et les autres...

    8 mars: comme chaque année, c'est SA journée; la journée des droits de la femme, même pour une femme de gauche; elle, la femme,la meuf,la gonzesse, la greluche, la pétasse pour les plus féministes... bref, notre moitié, pour la majorité des hommes qui aiment ou qui prétendent aimer les femmes...la maîtresse, quand ce n'est pas la maîtresse femme...

    "Avec tout ce qui se passe, aurons-nous encore le droit de coucher pour avoir un rôle"?! rigolait Blanche Gardin, comédienne et humoriste, à la cérémonie des césars; ce qui a fait moyennement rigoler...

    Elles montent toutes au créneau; ouf, il était temps...tant elles sont malmenées, manipulées; avec des disparités sociales; "à diplôme égal salaire égal". Ouais, encore du chemin à faire.

    La réalité est que la femme a nul besoin d'une journée, car c'est tous les jours SA journée; son but, son rôle, sa place dans la société, est d'abord de séduire; ce, depuis la nuit des temps; la nuit ou la journée, car selon l'adage, " c'est encore mieux l'après midi"...un peu réducteur certes, mais tellement tendance(...)

    Parce qu'elles ont toujours su qu'elles faisaient peur aux hommes, elle leur ont trop laissé croire que "c'était lui qui avait la plus grosse"...mais comme disait une copine qui met des prunes aux automobilistes: " c'est pas parce qu'on en a une grosse qu'on sait toujours où la mettre"...

    C'est comme notre Choupinet, et les femmes, où un jour, il a été carrément enlevé à la sortie du lycée, par sa prof de français...

    Depuis, il ne fait pas ce qu'il veut; ainsi a t-il reçu les copines de maman, lundi dernier, 100 invités de la fashion week...d'accord, le luxe ça rapporte;

    Et Némo le gros toutou, courait après Agathe, la petite poule rousse, qu'un cultivateur a offert à notre président; elle a pondu un œuf dans le carton doré de petites culottes que Chantal Thomas a offert à Brigitte; résultat: il fût dur en trois minutes, tant c'était chaud...

    Allons, prenons fait et cause pour nos chères nanas, qui sont sans cesse harcelées... sans pour autant forcer le passage...

    Pour la maire de Paris aussi, même qu'on fait rien qu'à l'embêter...

    Elle disait ce matin à France inter, qu'elle subissait "un sexisme permanent";  au grand étonnement de la merveilleuse journaliste Léa, qui a un avis sur tout...c'est que le poste de maire de la capitale, est très convoité, " J'invite madame Pécresse à venir se promener sur les quais de la seine", traduction: espèce de grosse jalouse, tu peux toujours attendre mon poste, ironisait Anne Hidalgo, maire de Paris...

    C'est un grand classique: les femmes ne s'aiment guère, et c'est souvent la guerre entre elles...

    Beaucoup disent qu'elles préfèrent "travailler avec les hommes"; alors forcément, ça force...

    Eh bonhomme, n'oublie pas que tu viens d'une femme...

    Ah oui, quand tu es passé par là pour la première fois, le vagin n'était pas encore denté...et l'enfer a commencé...

    Mais c'est "le monologue du vagin" qui a triomphé au théâtre; pas "le monologue du pénis" qui s'est lamentablement recroquevillé...

    Y a pas photo; on a le porno pour ça...

    Promis; un jour, on fêtera la journée de l'homme; mais uniquement pour celui qui sait reconnaître sa part féminine .

     

    PS: pauvre Jojo,

    Tiens, dans "l'affaire Hallyday", la virilité de Jojo aurait-elle été mise à mal par une femme vénale?

    Bou la vilaine...

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu