opera1

Avertir le modérateur

N'oubliez pas d'être heureux - Page 3

  • Etape incontournable...

    Même pour un homme normal,comme le président de la république;

    Choupinet 1er était hier à Pau, pour la seizième étape du tour de France; il a serré la louche à François Bayrou, bourgmestre de cette petite ville champêtre. et parrain du macronisme.

    Visite électoraliste s'il en est, encore que Bibiche est un adepte de la petite reine; on ne parle pas ici de Brigitte, mais du vélo.

    Bain de foule obligé; il en a serré des mains, embrassé des bébés, caressé le visage d'un gamin autiste; il a fait son job très encadré par ses deux sbires à oreillette; choisis par Brigitte, qui s'y connaît en beaux mecs...

    Son job de président, pourtant on sentait un homme "blessé" de ne pas être père; le fait d'écouter les gens, comme lui seul sait le faire, en grand communicant, Emmanuel Macron, a du mal à dissimuler une fragilité, une authenticité dans la démarche…étude morphologique succinte, certes, et pourtant…
     Epérons que sa suite avait à lui proposer ces précieux flacons de produits désinfectants qu'utilise le monde médical;

    Entre les selfies, la proximité, tant de mains poisseuses serrées, notre président n'affichait pas un rictus de dégoût à peine dissimulé, comme sait le faire par exemple, Nicolas S. (exemple au hasard). ou Marine, récemment déboutée(…)

    et il repart avec tous ces hommes en moule-burnes, pour l'étape suivante.

    Pour un président si décrié, pour qui, tant de gens en jaune ont demandé sa démission depuis six mois, il a plutôt la cote...

    Mais c'est ça le peuple, président: versatile et pervers.

    Vous n'êtes pas le premier énarque à l'avoir appris dans le cursus;

    Pourtant, quelque chose nous montre qu'après un coup de chaud avec le pouvoir, que vous respectez" les gens", comme dit Mélenchon, roi de la république...

    Pendant que vous courez derrière le maillot ( encore du jaune, décidément), tout en soignant votre image, vous ne craignez guère pour le moment, de voir s'afficher...le nom de votre remplaçant...

    Et comme disait l'autre:

    pour le peuple: du pain et des jeux.

    Ce n'est plus le temps de la brioche...

    Et Paris?

    Qui de ces "fils de P." dirigera la plus belle ville du monde?

    C'est égal: monsieur Grivaux a un vocabulaire, ben maire...d'alors.

  • Du poil aux pattes...

    "En voulez-vous des z'homards? ils ont du poil aux pattes"; une chanson des années trente.

    Ici, le poil est à gratter. une chance au grattage?

    Mais qui donc en veut à François De? on dit qu'il n'est pas sympa...;

    Mais chaque été, on fait rien qu'à embêter Choupinet 1er;

    Ah (ben) la la, a dit Brigitte;

    Quoi, de Rugy? des soupers fins, des chauffeurs privés, un appart à grand frais...rien de plus logique quand on est ministre;

    Matraquage, acharnement...en une semaine seulement, ils ont eu sa peau: le sieur Pleynel n'était pas en vacances.

    On peut être ministre, on n'en est pas moins homme; c'est fragile, un homme, même avec chauffeur.

    Les privilèges ont ceci de particulier, qu'ils corrompent les hommes les plus intègres;

    Et les femmes de ces hommes-là : oh la la...

    Nous, les petits, les obscurs, les sans grades, on ne connaît pas les coulisses du microcosme de ceux qui nous gouvernent. on dit que pas un connaît le prix de la baguette? ni du litre d'essence.

    Prenez dame Balkany (c'est une image); "je n'ai pas fait de tentative de suicide;"  assure t-elle; juste un coup de mou; une prise de conscience?

    Elle est bien vivante; et c'est grâce à la visite de Carla.

    N'empêche que trop c'est trop; tout habitué à l'arnaque, peut de sentir sale avant de s'endormir;

    Quand on ne peut plus dormir, on prend des cachets.

    Pauvre François De.

    C'est un homme simple; ses parents n'étaient que profs; sa particule, il n' y est pour rien. il en a même deux...

    Une affaire d'été, qui va juste énerver un peu plus nos chers gilets jaunes;

    ceux là qui ne connaissent pas le goût du homard;

    Il en existe en boîte (pas le gilet, le homard) chez Lidl, mais pas sûr qu'elle contienne le bout de la queue du crustacé.

    le kébab au homard, c'est pas dans le ton.

    Les gilets ont coûté bien plus cher que monsieur le ministre.

    Et pis d'abord, il a bien fait de partir, monsieur De; "on" ne l'aurait pas lâché; il est parti juste avant le procès à l'assemblée .

    Il a dépassé les bornes; c'est pour ça qu'Elisabeth ( ouaf ouaf), a pris sa place en pleine nuit; nommée en cachette: pourquoi en pleine nuit?

    Elle a si honte que ça?

    Une ex patronne de la RATP à l'écologie; c'est vrai que sous terre, on ne respire pas bien;

    L'écologie n'a jamais été la priorité des gouvernements;

    C'est pas Yannick qui dira le contraire;

    Dernier feuilleton de l'été avant le Touquet;

    Voir la tête de notre président au défilé du 14, l'a besoin de se refaire une santé; pour un peu, il aurait plus tremblé qu'Angela.

    Déjà que son numéro deux a failli y aller ...

    A la santé.

     

    PS:

    attention la canicule revient:

    Vincent Lambert ne craint plus rien.

     

     

     

  • La journée du baiser...

    Ou Marlène et Nicole s'en vont en guère.

    La journée du baiser,c'était jeudi dernier; boum, raté; le jour même on comptabilisait la 74ème femme trucidée par son ex ou son jaloux;

    Marlène, la sous députée a dit: ça suffit; je crée un "grenelle" des féminicides;

    Il était temps, petit navire;

    Là dessus, Nicole la Belle Loubet, ne voulait pas être en reste; a ajouté " on ne va pas assez loin" ça suffit:

    Là dessus, notre Choupinet s'en mêle... les pinceaux; il a dit: mes cocottes, la république ne vous protège pas".

    Vite, mettons un bracelet aux pieds de ces sales types;

    Mais oui quoi; 

    La république: le Tampax de nos chères nanas.

    L'homme est costaud, au moins par la force; et l'homme violent est fort; c'est la force du faible...

    Un peu de psychanalyse à deux balles:

    Mes chéries, soyez imbattables; vous l'êtes dans tant de domaines...

    Ces femmes-là ne sont pas là par hasard, et ces types là encore moins;

    N'empêche, il faudrait que ça change et vite;(depuis hier), 75 femmes tombent sous les coups des mecs depuis le début de l'année;

    Et dire que tout à commencé par un baiser, avec ou sans la langue;

    Et nos nanas ne peuvent même pas compter sur la solidarité féminine...

    Même quand elles portent plainte, elles ne sont pas toujours prisent au sérieux...parfois par des fliquettes elles-mêmes...

    Et nous avons l'étude classique de la répétition: mon père tapait ma mère;

    Le schéma bien connu de la femme battue; elle reçoit une première gifle, et elle pardonne; alors arrivera sûrement le coup de poing et plus; sans affinité;

    Pourquoi les femmes battues investissent souvent des hommes violents?

    les morphopsys nous expliquent ça;

    Les hommes violents sont souvent des grands immatures, paniqués par la peur de l'abandon

    Le cercle est très vicieux; et les enfants arrivent à chaque pause et (mauvaise) réconciliation. Lhomme violent qui devient père le sera davantage; puisque cet intrus "va me prendre ma place"

    Le grenelle arrive; encore un peu de patience.

    Il y a un pont qui porte ce nom-là.

    Mais beaucoup d'eau risque de passer encore longtemps dessous...

     

    Un qui va recevoir un ultime baiser.

    C'est Vincent L;

    Sa maman va pouvoir se consacrer enfin ...à sa dépression.

     

     

  • C'est beau, l'amour...

    Qui a dit: l'amour vrai, ça dure en gros deux ou trois ans; ensuite, commencent les compromis, compromissions, petits mensonges, et haute trahison;

    Mais elle, elle est là quoiqu'il arrive; Brigitte soutient son petit mari en toutes circonstances; quoiqu'il dû lui en coûter;

    Elle l'accompagne partout dans ses déplacements; elle préfère les trains ou la voiture;

    Mais là, hier, elle a dû surmonter sa phobie tétanisante: l'aérodromophobie; une peur insurmontable de l'avion.

    Mais, pour aller au Japon, l'avion c'est encore ce qu'il y a de plus pratique.

    Un des conseillers raconte que quand vous êtes assis dans un avion à côté de la première dame, elle vous broie la main...

    Il a eu de la chance, pépère, avec une telle promiscuité, on ne sait jamais, elle pourrait avoir un sursaut...

    Ce soir, soirée de gala, Brigitte en Vuitton , Choupinet en frac, devant sa Majesté et l'impératrice…

    C'est égal: voilà une femme amoureuse; beaucoup de femmes sont incapables de surmonter la moindre phobie, même après quelques années de divan;

    Une phobie a quelque chose à voir avec la sexualité; la dualité peur/désir...

    Avec l'hystérie, également;
    Brigitte est toujours présente aux côtés de son petit mari; on dit qu'il ne fait rien sans prendre son avis avant:

    Exactement comme quand il était son élève; il a tout appris avec elle.

    Lorsqu'il lui a posé LA question qui détermina sa vie: voulez-vous m'épouser?

    Et voilà, nous connaissons toutes sortes d'amour;

    Voir ce couple tellement vrai que forment Donald et la belle Mélania...elle semble toujours au bord des larmes.

    On ne saurait oser la comparaison avec le couple Macron; quoi, la différence...d'âge? c'est ce qui fascine les chinoises; c'est tellement glamour; sans parler des pièces jaunes que Brigitte a repris, pour prévoir la retraite de Bibiche; c'est vrai, quoi, que peut bien faire un homme qui a été président de la république? faudrait demander à Nicolas...

    Brigitte, quand elle engueule Choupinet, ça fait trembler les murs; c'est ça aussi,l'amour.

    Elle va faire un tour chez Vuitton, et ça la calme immédiatement.

    Ah oui alors, c'est beau l'amour...

    Même quand on préfère l'emmener en bateau...

     

    PS la canicule

    Question: est-ce que Vincent en souffre?

     

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu