opera1

Avertir le modérateur

- Page 2

  • Brigitte, Agathe, et les autres...

    8 mars: comme chaque année, c'est SA journée; la journée des droits de la femme, même pour une femme de gauche; elle, la femme,la meuf,la gonzesse, la greluche, la pétasse pour les plus féministes... bref, notre moitié, pour la majorité des hommes qui aiment ou qui prétendent aimer les femmes...la maîtresse, quand ce n'est pas la maîtresse femme...

    "Avec tout ce qui se passe, aurons-nous encore le droit de coucher pour avoir un rôle"?! rigolait Blanche Gardin, comédienne et humoriste, à la cérémonie des césars; ce qui a fait moyennement rigoler...

    Elles montent toutes au créneau; ouf, il était temps...tant elles sont malmenées, manipulées; avec des disparités sociales; "à diplôme égal salaire égal". Ouais, encore du chemin à faire.

    La réalité est que la femme a nul besoin d'une journée, car c'est tous les jours SA journée; son but, son rôle, sa place dans la société, est d'abord de séduire; ce, depuis la nuit des temps; la nuit ou la journée, car selon l'adage, " c'est encore mieux l'après midi"...un peu réducteur certes, mais tellement tendance(...)

    Parce qu'elles ont toujours su qu'elles faisaient peur aux hommes, elle leur ont trop laissé croire que "c'était lui qui avait la plus grosse"...mais comme disait une copine qui met des prunes aux automobilistes: " c'est pas parce qu'on en a une grosse qu'on sait toujours où la mettre"...

    C'est comme notre Choupinet, et les femmes, où un jour, il a été carrément enlevé à la sortie du lycée, par sa prof de français...

    Depuis, il ne fait pas ce qu'il veut; ainsi a t-il reçu les copines de maman, lundi dernier, 100 invités de la fashion week...d'accord, le luxe ça rapporte;

    Et Némo le gros toutou, courait après Agathe, la petite poule rousse, qu'un cultivateur a offert à notre président; elle a pondu un œuf dans le carton doré de petites culottes que Chantal Thomas a offert à Brigitte; résultat: il fût dur en trois minutes, tant c'était chaud...

    Allons, prenons fait et cause pour nos chères nanas, qui sont sans cesse harcelées... sans pour autant forcer le passage...

    Pour la maire de Paris aussi, même qu'on fait rien qu'à l'embêter...

    Elle disait ce matin à France inter, qu'elle subissait "un sexisme permanent";  au grand étonnement de la merveilleuse journaliste Léa, qui a un avis sur tout...c'est que le poste de maire de la capitale, est très convoité, " J'invite madame Pécresse à venir se promener sur les quais de la seine", traduction: espèce de grosse jalouse, tu peux toujours attendre mon poste, ironisait Anne Hidalgo, maire de Paris...

    C'est un grand classique: les femmes ne s'aiment guère, et c'est souvent la guerre entre elles...

    Beaucoup disent qu'elles préfèrent "travailler avec les hommes"; alors forcément, ça force...

    Eh bonhomme, n'oublie pas que tu viens d'une femme...

    Ah oui, quand tu es passé par là pour la première fois, le vagin n'était pas encore denté...et l'enfer a commencé...

    Mais c'est "le monologue du vagin" qui a triomphé au théâtre; pas "le monologue du pénis" qui s'est lamentablement recroquevillé...

    Y a pas photo; on a le porno pour ça...

    Promis; un jour, on fêtera la journée de l'homme; mais uniquement pour celui qui sait reconnaître sa part féminine .

     

    PS: pauvre Jojo,

    Tiens, dans "l'affaire Hallyday", la virilité de Jojo aurait-elle été mise à mal par une femme vénale?

    Bou la vilaine...

     

  • La raison des réseaux...

    ...sociaux, c'est à dire, vivre ensemble: c'est bien la raison la plus difficile depuis la nuit des temps; l'homme est un loup pour l'homme, et pour la femme...

    Les réseaux sociaux: une occasion unique et résolument moderne, de balancer tout et n'importe quoi, tous propos issus de la haine ordinaire et de la négation de l'autre; mais l'autre c'est aussi soit; une torture...

    On lit part exemple"; Muriel Robin "cette grosse gouinasse", bing, homophobie; juste un exemple au hasard(...)

    Les réseaux sociaux: l'art de déverser la haine sous couvert d'anonymat; qui pourrait rappeler une époque désormais un peu lointaine, mais qui est tapie dans une ombre très voyante, où les résistants avaient d'abord dénoncer des juifs et autres déviants;

    Grâce à l'internet, on tond les femmes virtuellement...on pourfend, on trucide, on lapide, on torture, par des propos lapidaires truffés souvent de fautes...d'orthographe;

    Avec une violence rare, on tondrait les femmes de la tête au Q...puisqu'elles auraient couché avec l'ennemi.

    On pense une fois de plus au mot de Pierre Desproges: "ah l'humanité", sans parler du journal...qui veut que lorsqu'on ne pense pas "comme nous", c'est condamnable.

    Mais heureusement; on a Facebook, qui nous procure chaque jour de "nouveaux amis" , de ces êtres inconnus , heureusement, sinon on les détesterait,  sur les réseaux au nom de la sociabilité...

    Au risque de pratiquer le "vieuxconnisme"; non, ce n'était pas mieux avant, parce qu'avant , les Muriel Robin et consorts, se planquaient pour vivre dangereusement; dans ce domaine, on avance et on recule, et chacun sait que si on recule, on se fait mettre...et si on avance, c'est  à l'index, par les réseaux sociaux...
    Les réseaux sociaux: une raison de plus de ne pas oublier d'être heureux.

    C'est beau le net, et plus belle est la vie...

    PS journée des grands-mères;

    Bonne fête à Brigitte Trogneux, célèbre pour avoir épousé son élève, désormais mâme Macron, le président de chez nous; et grand-mère, depuis quelques années, elle devrait recevoir quelques bouquets bien mérités...

     

     

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu