opera1

Avertir le modérateur

- Page 4

  • A Bayonne...

    On trouve des gens bons...évidemment;

    Tiré par les cheveux d'un urgentiste devant ses juges...

    Que lui reproche-t-on? d'avoir donné la mort à sept patients en fin de vie...

    ah oui évidemment: ça alors:

    Quand il fait le serment d'Hypocrite, euh, d'Hyppocrate, le médecin jure qu'il soignera son patient, l'accompagnera jusqu'au bout;  mieux qu'il le guérira; enfin, ce n'est pas non plus un magicien;

    C'est un procès original(...): aucune famille de victimes(...) n'a porté plainte;

    On trouve même une veuve qui "viendra le remercier en le prenant dans ses bras";

    Un peu de maternage et de cocooning seront les bienvenus;

    Parce que le docteur est "fragile et dépressif"; possible et ce sont les arguments qu'ont retenus les barbons de l'ordre des médecins qui l'ont radié.

    L'euthanasie: éternel problème polémiste: subjectif, selon Dieu et Saint Nicolas, mais du Chardonnet.

    Le syndrôme "Vincent" désormais d'actualité; qui a déplacé de nombreuses expertises: diagnostic:  légume usé depuis six ans , qui avait dit lui-même qu'il ne voulait aucun acharnement; mais dit seulement, voilà:

    Vous avez dit curare? paraît que ce n'est pas un cas rare...

    Les "pousseurs de seringues " ont toujours existé et demeureront;

    Monsieur le député Léonetti était bien embêté,  aujourd'hui à la télé; sait pas comment "améliorer" sa loi; n'a pas apprécié qu'un "vieux chirurgien à la retraite" qui soutient son confrère, se soit presque vanté d'avoir "débranché souvent";

    Nicolas Bonnemaison( 53 ans) ex- urgentiste, était un très bon médecin;

    On se tue à vous le dire...

    L'a juste été dénoncé; ah bien sûr, il fallait peut-être l'arrêter; il projetait un peu trop ses propres pulsions de mort...

    N'empêche qu'il va prendre au moins vingt ans;

    Quand on aime (son métier), on a toujours vingt ans.

  • Les progrès de l'obstétrique...

    Ils ont dix ans; z'ont tout vu grâce à la toile; des pornos, des jeux vidéos violents de préférence;

    Z'écrivent des horreurs sur les réseaux sociaux, pratiquent la délation et la perversité parfois poussée jusqu'à l'irréparable; tout ça avec avec tellement de fautes d'orthographe, que cela devient un dialecte;

    Y a plus d'enfants; mais, ce ne sont pas les mêmes selon leur milieu social;

    Les petites têtes blondes du collège Françoise Dolto dans les Yvelines, ne fument pas les mêmes cigarettes qui font rire que les pauvres du 93; ceux dont les aînés ont de belles voitures qui circulent entre les immeubles tagués;

    Et c'est là que deux mômes de dix et douze ans(ils sont frères, aussi dans l'horreur) ont mis le feu à un l'immeuble insalubre, à Aubervilliers, dans un local à poussettes, symbole d'avenir(...), dont le propio privé renonce à faire les travaux, puisque l'ascenseur est cassé, et les loyers ne sont pas tous payés;

    Un argent qui sert à acheter le dernier écran plat, et le nouvel Iphone.

    Certes, tout cela fait caricature, mais hélas, la réalité est loin de toute conscience de ces mômes habités par la haine;

    Qui ont causé la mort sans intention de la donner(...)

    Des gamins qui n'ont pas eu d'enfance; pas eu le temps, ni les moyens de rêver...

    Deux mortes dans cet incendie criminel, dont les auteurs ne risquent rien "en raison de leur jeune âge"; la faute à la précarité, pardine...seront placés.

    D'autres sanctions plus sévères, plus secrètes arriveront en leur temps.

    Ah, les sales gosses;

    Allez, si ça se trouve, c'est la mère (ici point de père) qui leur a donné la boîte d'allumettes(...)

    Oui, caricature que tout cela, et pourtant...

    On n'arrête pas le progrès;

    Dans une décennie, à la première échographie, l'obstétricien dira à la parturiente "Madame, c'est un garçon; mais je vous dois la vérité: il sera délinquant"...

    Qu'est-ce qu'on fait?

    L'eugénisme n'est pas mieux que la prison...

    Dans une société qui prend feu.

    et dont les futurs pompiers risquent fort d'être les pyromanes...

  • Une fille à papa...

    C'est dans la série, on ne choisit pas sa famille...

    Mais nul besoin d'être docteur en psycho, pour savoir qu'il vaut mieux en avoir une (de famille) que pas du tout: les carences affectives font de sérieux dégâts.

    C'est une petite fille bien élevée, née après les barricades de 68, à Neuilly sur seine, fille cadette de Pierrette et Jean-Marie;

    Elle est allée au cathé, fait sa première communion à Saint Nicolas du Chardonnet,

    Niveau scolaire correct, pas au point d'envisager l'ENA; tout de même une maîtrise (et il lui en faut) de droit, elle obtient le CAPA d'avocate, et plaide la cause des émigrés...

    Adhère au parti de papa qu'il crée en 1972; le front national que ça s'appelle.

    Des gens qui n'aiment pas les autres; ni les journalistes; enfin, ceux qui n'ont pas la même couleur...politique;

    Deux mariages, trois enfants, et bientôt un enterrement...symbolique avant l'autre, de ce père quelque peu provoc et devenu gênant; mais pas trop...le cordon ne tiendrait plus qu'à un fil...

    Car enfin, entre laisser vociférer papy sur ses vieilles lunes anti tout, ou s'évertuer à lisser un parti justement extrême, certains diront qu'il n'y a pas photo...

    La sénilité deshinibe et décomplexe; on se lâche; déjà que...

    Et finalement, tout compte fait, et en fin de compte, on ne peut pas croire qu'existe 25 pour cents de racistes dans ce beau pays viticole et gastronomique;

    Le populisme serait peut-être le rejet de toute autre politique, même si le racisme a toujours pignon sur rue...

    Pour certains donc, la rue des rosiers;le faubourg des Benguigui. Là où Monseigneur Ebola n'a pas encore sévi.

    Mais rien de nouveau depuis la bible;

    Quant à la "prochaine fournée" du président d'honneur, et toujours député européen, tout le monde doit savoir "qu'on a déformé ses propos";

    C'est Marine qui le dit; même si papa commence à la briser menu.

    Et Louis .

    Même Gilbert; c'est dire.

    Et en plus, une autre plainte:

     C'est égal: être constamment en procès, pour un parti paranoïaque...

    C'est rigolo...

    Oui, enfin, bon...

    Le FN : un détail de l'histoire?

    A voir...

  • Faut qu'y touche...

    On ne se refait pas, disait Michel Simon à une prostituée de ses copines;

    C'est aussi vrai pour les grands de ce monde;

    Regardez l'impétueux Nicolas; ses colères sont légendaires; les murs du palais sont tout fendillés à l'endroit où il a tapé du poing..

    Et puis, nous sommes encore à Versailles; un aboyeur annonce l'entrée du président,chaque mercredi au conseil des ministres; paraît que ça plait beaucoup à Ségo;

    Mais voilà; le protocole doit suivre, même s'il s'est considérablement allégé;

    Tout dépend qui est reçu;

    Ainsi, François a fait une bourde jeudi soir, lorsqu'il a accueilli Sa Majesté Babeth two sur les champs.

    Mais quoi donc?

    Eh bien, il lui a voulu serrer la main de la reine D'Angleterre; pas moins;

    Grave faute, d'autant que mamie n'a pas pu faire autrement que de la lui tendre; gantée, mais tout de même;

    Or erreur grave, selon le protocole british:

    il est rigoureusement interdit de serrer la main de la reine, sauf si elle le décide elle-même;

    Ah fichtre diantre, quand ça veut pas; ben quoi, il a bien mis la main dans le dos de Barak.

    C'est un tactile notre président; il aime toucher; demandez donc à Ségo, Valou, Juju et quelques autres.( non pas Nadine, pas elle).

    Et puis quoi, la reine avait quatorze ans, quand elle s'est engagée comme brancardière(...) l'a dû en voir des morceaux de peau masculine sous toutes ses formes;

    Et Son grand dadais de Charly, comment-elle l'a fait?

    Comme dit Mâme Germaine: reine ou pas reine, faut quand même un peu écarter les cuisses, juste un peu, même sous les draps et avec un chapelet... 

    mais c'est aussi pour cela que le Duc D'Edimbourg, accessoirement son époux, se tient toujours à trois mètres derrière elle; protocole quand tu nous tiens.

    L'étiquette ne se discute pas;

    Au banquet de deux cents soixante couverts à l'Elysée, le président s'est adressé à la reine en lui donnant du "Madame"; à elle, la reine immaculée, comme sa robe blanche.

    Une femme, certes: A 88 ans, c'est incontournable; mais il s'est ressaisi in extremis; il allait la baiser, cette fois;

    Sa main;

    Y a rien à faire, François, faut qu'y touche...


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu