opera1

Avertir le modérateur

- Page 3

  • Qui a volé des millions?

    " Ce n'est pas que les français rejettent la politique, c'est qu'ils n'ont plus confiance en leurs dirigeants"

    Déclaration de la très blonde et scandinave  Eva Joly, un soir sur un plateau télé, les lunettes rouges de psychanalyste lacanienne sur le bout du nez.

    Tu parlottes Charlotte!

    Des millions qui s'envolent, des sommes qui s'allongent à chaque fois que Médiapart joue la délation: ce précieux contre-pouvoir que beaucoup haïssent...

    Tout ça pour soigner les égos boursouflés, le pouvoir individuel absolu;

    Un qui fait ça très bien, c'est Nicolas 1er;  on dépense à la mesure de son égo: il ne sait rien, mais il dira tout si on lui pose des questions; il donnera même des noms;

    Un meeting coûte cher, surtout quand il est inutile ou de trop...

    Reusement, les petits fours sont offerts; même quand on en fait un gros (de four!)

    Et ce sont les hommes de l'ombre qui portent le chapeau pour sortir en plein soleil; le petit Napo, a dépensé 40 millions pour sa compagne alors que la cour des comptes n'en n'autorise à peine la moitié.

    Oh ben ça alors, c'est que les adhérents ne sont pas contents; z'ont cassé leur tirelire pendant le Sarkoton; Fini,juré ; plus jamais...

    Va falloir demander à dame Morano de faire une quête.

    Sans parler des autres millions envolés dans la nature, c'est à dire dans des poches secrètes;

    Plus confiance,dites -vous Eva?

    mais non; le peuple adore qu'on lui mente;

    Les politiques ne font que ça; et on en redemande;

    Quant à Nicolas, c'est quand même un peu chaud;

    Et puis, se retrouver chef d'un parti moribond, quand on a été chef du château, pas très glorieux;

    Ce n'était pas la peine de dépenser autant;

     On a beau avoir des casseroles en or,

    Elles ne vont pas sur toutes les plaques...


  • C'est du cinéma...

    Ou la nouvelle armée des ombres...

    Panique, un film de Julien Duvivier de 1946, avec Michel Simon, d'après un roman de Georges Simenon, (les fiançailles de mr Hire) et le remake de Patrice Leconte avec Michel blanc:

    Petit peech;

    Un homme à la mine patibulaire, arrive dans un village, refuse de se mêler à la population;"ne fait rien comme tout le monde": il est immédiatement rejeté, délit de sa gueule, jusqu'à la persécution finale;

    Là, à nos portes, sur le périph, des cabanes de bric et de broc abritent(...) des hordes d'autres mines patibulaires, dont les plus jeunes ont ordre de voler pour vivre;

    On les appelle les Roms; sans cesse pourchassés, déplacés, évacués, et traînent avec eux des immondices polluants;

    Un gamin de 16 ans avait le rôle de réunir le plus d'objets de valeur, ce qui suppose entrer dans les maisons des gens ordinaires, des gens sans histoires;

    Ah évidemment, la répétition des délits agace fortement...

    Mais que fait la police? rien, elle déplace c'est tout...

    Alors ça suffit; douze personnes enlèvent le gamin, l'entraînent dans une cave et le passent à tabac.

    Retrouvé dans le coma , jeté dans un caddie de supermarché! ça mérite un point d'exclamation;

    Pronostic vital engagé...tu parles;

    Depuis sa naissance, ce gamin a le pronostic vital très engagé; il arrive en pays libre(...) c'est à dire qu'il a le choix entre rapporter assez de fruits des larcins de la journée, sinon c'est la rouste du patriarche, ou être persécuté par la police...

    Comme dit dame Catherine Nay, la papesse du paf, en pinçant la bouche:"suffit de ne pas prendre le métro pour les éviter";

    Bien sûr, ça énerve d'être dévalisé;

    Et leur dextérité est au point; tu crois que tu as une main aux fesses dans le métro ; ce sont trois gamines qui te plaquent contre la vitre et hop, plus de papiers, ni carte bleue;

    C'est égal; douze contre un, c'est pas du jeu;

    ça rappelle des temps de triste mémoire;

    "L'armée des ombres " le film de Jean-Pierre Melville;

    "Tu vas voir tu ne sentiras rien" : il a trahi: il est étranglé par un torchon de vaisselle sous les yeux des autres..

    C'était en temps de guerre;

    Une excuse.

    Et puis c'est du cinéma...

  • La philo, c'est duraille...

    "Maintenant, quand il y a une grève, personne s'en aperçoit".;

    Le mot désormais célèbre, entre autres, de l'ex, Nicolas 1er...

    Allez dire ça aujourd'hui, aux gamins qui passent l'épreuve de philo;

    Sujets du bac; au choix:

    Nietzsche a-t-il déjà pris le train...Kant il était jeune?

    La grève est-il toujours un droit en démocratie?

    Un cgtiste a-t-il son bac?

    Ce parchemin, passage obligé, plus qu'un diplôme, qui peut vous assurer un chômage de longue durée, a duré, lui aussi;

    Chômeur, ou intermittent du spectacle...

    On pense à une époque où le bac se passait en deux parties, et où il ouvrait de nombreuses portes.

    On trouvait même la vie du rail, le journal, quand la vie était plus facile:

    La vie du rail était aux cheminots, ce que Télérama est au profs; une bible.

    A une époque où tout le monde était en train et où ils étaient à l'heure...

    La vie est dure pour tout le monde; duraille, même; par intermittence...

    Au temps béni où les jeunes entraient au"ch'min d'fer", comme en entre en religion, et s'installaient dans une situation honorable, avec la sécurité de l'emploi; comme aujourd'hui d'ailleurs.

    Il n'était pas nécessaire de savoir lire; à part l'heure, peut-être,  pour faire démarrer les trains; à l'heure.

    Allez, courage les jeunes, aujourd'hui, vous aviez le droit d'arriver en retard pour une fois;

    N'avez pas le choix dans le sujet, et ce n'est même pas une contrepèterie...

    "Doit-on tout faire pour être heureux"? le sujet: tout un programme;

    Remerciez donc les 20 pour cent (seulement) de grévistes, ceux-là qui ont permis au secrétaire d'état aux transports de se montrer dans les médias;

    C'est vrai ça :

    Qui connaissait Frédéric Cuvillier avant?

    Chaque ministre a son heure, bien qu'il n'ait pas l'air entrain.

    Sinon, à Paris, il y a des taxis;

    Si si, ne sont plus en grève...



  • Favela...crymogènes.

    ...Eh ben mes enfants, ça va pas être du mille-feuille;

    Ceux qui n'aiment pas le sport, sous toutes ses formes, comprendront ce coup de gueule;

    Marre!

    Après les torticolis volontaires des bobos de Roland Garros, regardant les cuisses bronzées et musclées, et les jupettes qui volent au vent, des nanas transpirantes, qui poussent des petits cris d'orgasme avorté, en tapant sur une balle avec une raquette qui coûte (très) cher...

    Voici l'événement;

    La coupe du monde, un mois, dites donc.

    Le Brésil c'est le foot, et le foot c'est donne-moi ton rib et...ris!

    C'est le populo qui gueule; une fortune, que ça a coûté ce truc; sont pas contents, manifestent, et se font asperger de Lacrymos...

    Mais c'est la teuf; pensez: un mois de ballon rond. et tout le monde en profite.

    D'accord, on n'est pas obligé de regarder; mais comment faire pour éviter les images qui tournent en boucle; on a beau zapper;

    T'as qu'à regarder Arte; t'as un opéra ou une pièce de théâtre , oui, mais pas avant minuit.

    Après, on aura le tour de France; les rois de la petite reine, où on retiendra une chose; le dopage;

    Ce qui n'empêchera pas la masse de s'agglutiner sur le bord des routes, pour jeter de la flotte à la gueule des héros pédaleurs, qui n'en demandent pas tant, et risque de se faire faucher leur môme par une voiture suiveuse, taguée de pub diverses et lucratives...

    Tout ça m'énerve, mais ça m'énerve!

    Rien de changer depuis Néron; du pain et des jeux.

    Ah évidemment: quand on regarde les infos, c'est à se tuer;

    A un tel point, que je me forcerais presque à roter une bière tiède devant un match  mais ça m'énerve, ça m'énerve... aussi, de voir vingt deux mecs en short courir après la baballe.;

    Et puis, pas les moyens d'acheter un billet pour Rio;

    C'est pas tous les jours carnaval;

    D'autant que l'équipe de France risque de nous ramener le Chikungunya.

    En attendant, demain, c'est vendredi 13;

    Faut jouer au loto;

    Même sportif;

    Malgré les salaires démentiels de nos héros,

    Reste encore du fric...

    Au moins, celui qui est joué...

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu