opera1

Avertir le modérateur

- Page 3

  • Un bon fiston...

    La jalousie est un sentiment humain naturel, "normal", qui peut cependant traduire un trait immature de la personnalité, un manque de confiance en soi, voire une impuissance, si la jalousie est pathologique.

    Quand elle atteint de plein front un homme de pouvoir, a fortiori absolu, c'est un incident diplomatique;

    Alors voilà; le fils enfonce le clou, et la tête de la dame dans son esprit ensablé; Saint Thomas, bon apôtre.

    Une femme amoureuse; elle aurait agi impulsivement; par un moyen moderne; le tweet;

    Ce qui fait que le monsieur l'a appris avec tout le monde; a été "ahuri"; pour un président, même de la république, et d'une manière générale, c'est inesthétique en diable; on a la lippe pendante et le regard fixe...

    Deux familles recomposées; où il est utile, pour la dame, de recomposer avec les attaques et en tirer les conclusions; tâcher de retrouver sa juste place:

    Au dernier rang de la tribune des VIP, au défilé du 14 juillet, ou à la tête d'un corps d'armée?

    Chez les majorettes, c'est toujours la première qui tient le bâton; celui-ci était pour se faire battre:

    Tout dépendra de la réponse de l'homme concerné; très déstabilisé; cette affaire a nui à sa  discrètion naturelle; c'est le fils aîné qui l'a dit dans le point; son frère et ses soeurs, et lui même, ne veulent plus croiser la belle-mère... ils préfèrent leur maman.

    Bref, des gens normaux.

    Elle vient donc de prendre un coup "point" dans la figure, la dame; c'est le coût du poing dans celle de l'autre... c'est elle, "le facteur d'instabilité".

    Elle par qui le malheur est arrivé; la femme; comme toujours:

    C'est dans les écritures...

    Normal, pour une journaliste...

    (dernière minute)

    Ou alors, ou maors: c'est une stratégie commandée pour empêcher l'ex de grimper au perchoir...
    Oh je préfère la première version...

  • Une première...

    Mais que se passe-t-il donc?

    Notre président chez the Queen...sans la première dame; enfin, sans sa compagne...

    Une première;

    Faudrait demander à la papesse des peoples, la patronne de point de vue, Colombe Srpingle, pour qu'elle le donne...son point de vue.

    C'est égal; de deux choses l'une;

    Ou la dame continue à bouder, ou elle a été sévèrement tancée; vous nous copierez cent fois;" non je ne twitterai plus"

    Son entourage a été rappelé par le protocole, à savoir que sa présence n'était pas souhaitée à Buckhingam....

    Dommage; elle a raté une occcasion de voir toutes ces dorures, comme journaliste et comme compagne .

    C'est sans doute la première fois que la reine reçoit un président seul;

    Bof, elle pratique parfaitement notre langue, et au niveau bisbille des couples, elle en a vue d'autres...

    Bon, mais avec tout ça , on nous cache tout, on ne nous dit rien...

    On en vient à regretter la révérence appliquée de Carla, en chaussures plates, comme le chapeau;

    Ah, ça y est: c'est Valérie qui a dit; non j'irai pas, là...

    C'est sans doute ça, la démocratie;

    Et le mot prendrait tout son sens...

    Ah zut, on me dit dans mon oreillette que c'est la reine qui, selon le protocole, ne reçoit pas de couples non unis...

    Pour le meilleur, bien sûr.

  • Une orange sans jus...

    Dramatique, scandaleux; bref, panique à bord...

    Près de douze heures sans connection;

    Horreur; vite, micro trottoir:

    C'est terrible, je devais récupérer une amie à la gare, j'ai du retard et ne peux pas la joindre; elle non plus;

    Je dois aller à Roissy, ne peux pas appeler de taxi; je vais manquer mon avion; scandaleux.

    La station est à vingt mètres...

    Le jour des résultats du bac...impensable.

    Et mamie est coupée du monde;

    Bug qui a mobilisé deux cents techniciens et trois ministres, Fleur en tête!

    On a frôler la cellule d'aide psychologique.

    Terrifiant; on ne prend pas conscience à quel point nous sommes devenus dépendants d'un petit appareil, qui, pour la plupart du temps, s'avère parfaitement inutile; sans vieuconnisme et sans nostalgie...

    Une société paradoxale: communiquer à tout prix, sans se voir; un monde d'oxymores..

    Un conditionnement dejà très rôdé, une addiction sociale, entretenue par un mercantilisme forcené;

    Orange,- c'est lui le fautif-, va octroyer une journée de gratuité, et de cinéma également gratuit(...) à ses pauvres adhérents, privés de communication révolutionnaire:

    "Je suis dans le métro; oui, j'achète du pain; tu te souviens que maman vient dîner, hein"?

    Capital, en effet; ça mérite bien un dédommagement.

    Quand il ne s'agit pas d'intimité; facebook en direct; avec le son; selon la longueur du voyage, on peut presque repérer les clitoridiennes...

    Ce qui est pratique, ce sont les étrangers; de l'Est; à l'exception de quelques polyglottes, on ne les comprend pas; c'est toujours ça;

    Une nouvelle addiction est arrivée; la nomophobie; sans H aspiré...

    Et au théâtre; malgré l'annonce: merci d'éteindre  "vraiment, vraiment" vos portables; eh bien, en plein milieu d'une tirade, on entend une cloche teinter...

    Où est le bon temps des téléphones en ébonite; ah, le mari pouvait arguer une "réunion" et rentrer plus tard, l'épouse ne pouvait pas le vérifier... (le test du cheveu blond est toujours en vigueur.)

    Et nos grands-pères, comment faisaient-ils?

    Papy est en voyage, mamie lui demande de lui envoyer un pneu dès son arrivée;

    Et elle reçoit une roue de moto;

    ça, c'était de la com!

  • Nom d'une pipe...

    V'la que ça recommence; on embête les travailleurs; du sexe; ça fait environ vingt mille emplois, sans compter les occasionnels;

    Des gens qui rendent de précieux services; et beaucoup établissent de vraies relations en privilégiant la fidèlité...

    Ils revendiquent une indépendance; quoi de plus logique?; normal, pour employer un mot à la mode;

    La secrétaire du syndicat des travailleurs du sexe dit que la nouvelle ministre ne connaît pas son dossier...

    Un coup pour rien, donc; et celui-là est gratuit;

    On lit ici ou là que sans la prostitution, on dénombrerait encore plus de viols;

    rien n'est moins certain; ce n'est pas la même "démarche"...

    Une, réhabilite la mère, l'autre la détruit; même et surtout si elle n'a pas été présente;

    Une, traduit l'impuissance, l'autre la peur de la femme...

    de la psychanalyse de comptoir? possible;

    Prostitués / clients: un dénominateur commun: l'idéalisation de l'autre sans investissement: un réservoir précieux de fantasmes à l'infini...

    et les deux paient des impôts...

    La prostitution est le plus vieux métier du monde; avec la politique; qui a quelques idées sur la morale et l'éthique en général...

    Qui est le client de l'autre?

    mais nom d'une pipe, (avec condom), foutons-leur la paix;

    Et puis c'est joli une caravane;

     Avec des petits rideaux vichy, et deux chrysanthèmes à la fenêtre...

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu