opera1

Avertir le modérateur

- Page 4

  • Les vacances de mâme Germaine (3)

    Hier matin, ne suis pas venu prendre mon jus; mâme Germaine était plantée devant le défilé du 14 juillet  comme chaque année," j'aime bien voir tous ces beaux hommes marcher au pas"!

    Y a bien qu'à l'armée, ajoute-t-elle, moi j'ai eu deux maris que j'ai fait marcher au pas; total, le premier est parti, le deuxième est mort!

    Et ma fille fait pareil avec son mari: l'est pourtant pas militaire! et de chantonner(juste!) "ah que j'aime les militaires"! tu connais ça? c'est la vie parisienne! non mâme Germaine, c'est la Grande duchesse de Gérolstein...oui enfin, c'est Offenbach!

    Elle m'annonce son départ pour la Bretagne; sa soeur lui "a fait un caca nerveux au téléphone" alors, elle a cédé: elle va passer quelques jours avec elle, parce sinon elle va bouder "jusqu'à la mi-carême!"; Elle est "déjà" sortie de l'hôpital...

    Sans compter que c'est pas de la tarte: trouver un billet de train en urgence, au prix fort (elle me remboursera)! arrivée à Douarnenez, il me faut prendre un car pour Pludelgarst; y met deux heures, à faire tous les hameaux!

    L'ont pas gardée à l'hôpital; y a plus de place, et pas assez de personnel; oh la la, elle est tellement chieuse ma soeur, que je plains le personnel: moi à la place de l'infirmière, j'y ferais un piqûre pour dormir!

    Enfin c'est comme ça: comme disait le général De Gaulle: "on ne choisit pas sa famille"!!

    Je n'ai pas tenté de la contredire, étant pourtant persuadé que ce n'est pas un mot du grand Charles!

    Toi, me dit-elle, va donc faire un tour en Grèce: z'ont 345 milliards de dette, tu participeras un peu au remboursement! pourquoi tu crois qu'y z'ont posé des vieux cailloux à l'Acropole? c'est bien pour faire venir les touristes!!

    Bien vu, mâme Germaine!

    Allez bon voyage...j'attends avec impatience mon café du matin...même froid et réchauffé!

  • Les vacances de mâme Germaine

    Deuxième épisode;

    Ce matin, mâme Germaine est un peu triste et son café est froid; alors réchauffé ET froid, dur, dur!

    Elle a soixante dix ans aux prunes, et elle vient d'apprendre que c'est la dernière saison qu'elle tiendra la loge;

    Laquelle va être vendue en studio;  elle, ira occupé le petit deux-pièces du second étage;

    Elle a déjà bénéficié d'une rallonge dûe au fait des quarante années passées ici;

    Elle en a vu de ces choses: "vous pensez dans une loge!"

    Tiens, le petit couple au troisième, de "gentils messieurs" qui est arrivé l'année dernière; "qu'est-ce qui sont gentils ces deux-là, et amoureux comme au premier jour" des gens qu'on du goût, toujours bien mis(sic), (ce qui m'amène à lui demander comment elle le sait!!)

    Avec ça, d'une délicatesse: le samedi quand ils vont au marché, me ramènent toujours mon gâteau préféré; un saint Honoré! c'est qu'on n'en trouve pas partout, avec de la vraie crème fouettée, et un caramel craquant sur les petits choux! oh, des petits choux eux-mêmes!

    Eh oui, me dis-je in petto, on n'attrappe pas les mouches avec du vinaigre!

    Et les gays ont toujours l'air de s'excuser...

    Allez, à demain mâme Germaine, je rentre me faire un bon café!

     

  • Orange...sans jus.

    Il faut reconnaître les efforts de france télévision à capter les spectacles d'opéra en direct d'Aix en Provence ou des chorégies d'Orange;

    Hier soir, sur France 2, en direct d'Orange: Aïda, opéra de Verdi, pour certains grand opéra populaire, pour d'autres opéra pompier!

    Orchestre de Toulouse dirigé par l'excellent Tugan Sohkiev.

    Présenté par Olivier Bellamy qui officie sur radio classique, et par l innénarable Julie Depardieu, qui a le mérite du naturel avec ses "ben et ses euh" bien à elle, et d'éviter les présentations ampoulées des "spécialistes" d'opéra.

    Comme toujours pour les oeuvres de Verdi, il faut d'abord des voix; or là, on a eu un plateau très inégal; à commencer par le rôle principal, l'américaine Indra Tomas, au timbre rude, n'a jamais maîtrisé sa voix, souffrant à partir du médium; Radamès, l'italien Carlo Ventré, voix usée aux aigus improbables; seule Amnéris, la russe Ekhtarina Gubanova, au timbre sombre et ténu des mezzos sauvait la distribution; les seconds rôles et les choeurs passaient...

    Un orchestre en souffrance, où même Sohkiev pour une fois, manquait d'inspiration;

    La mise en scène bien sage de Charles Roubaud, habitué de l'oeuvre ( sa 3e Aîdaà Orange)était sauvée par les jolis costumes; l'excès de l'oeuvre voulu par Verdi lui-même faisait rikiki...

    Une soirée bien fade, même si le public des chorégies est moins sévère, ne boude pas son plaisir comme le public parisien, le pire des publics comme disent tous les chanteurs lyriques en coulisses!

    Attendons Samedi sur Arte, en direct d'Aix, une Traviata, déjà entendue sur radio classique, avec l'orchestre philarmonique de Londres sous la direction de Louis Langrée et une prise de rôle (très)risqué de Miss Dessay...

  • Les vacances de mâme Germaine.

    Du 14 juillet au 15 août, madame Germaine, gardienne de la résidence, où habite votre serviteur, prend un petit mois de vacances...en restant à Paris!

    Un feuilleton dont je vous relaterai chaque jour les aventures à rebondissements; particulièrement au niveau de sa réthorique; c'est que mâme Germaine a une guouaille bien à elle.

    Ce n'est pas parce qu'elle reste à Paris qu'il ne se passe rien pour mâme Germaine; cette année, elle ne va pas chez sa soeur Zélie, à Douarnenez; elle s'est cassé le col du fémur ; à 77 ans, c'est ennuyeux; elle est tombée dans sa cave; en ratant la première marche, a déboulé les quatre autres, hop, cul par dessus tête, a attéri sur les clayettes à bouteilles.

    Eh ben, elle va être plus infernale que jamais; avec son fichu caractère; depuis le temps que j'y dis de mettre l'électricité dans c'te foutue cave! et pis, à c't'âge-là, on se casse le col du fémur; les autres sont trop amidonnés!"

    Je vous ai prévenu; nous sommes loin du bagout parigo des bignoles d'antan, qui ne manquait pas de charme; mais ça décoiffe!

    Je passerai donc prendre le café (réchauffé!) tous les matins avec mâme Germaine, pour papoter un peu, faire quelques ragots que je ne manquerai pas de rapporter dans ce petit feuilleton;

    A demain, les gens!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu