opera1

Avertir le modérateur

- Page 5

  • Facebook...émissaire.

    Il est jeune; branché sur facebook; il trompe son ennui en cherchant une fiancée(...)

    Euréka; il la trouve; ils se donnent rendez-vous dans un square;

    Le nez tout enfariné, il se pointe avec un kinder; elle est là...avec deux potes.

    Oh oh; une partie carrée? non, c'est déjà fait, et ce n'est pas drôle...sous le regard de la fille, les deux gamins vont lui faire subir humiliations et petites tortures ordinaires; c'est un boulanger qui le découvira aux aurores; nu, et mutique.

    Tout pétri et incrédule, il prévient la police.

    Un fait divers banal: un dangereux crescendo de la violence des jeunes; tu ne veux pas donner ton Iphone, hop, cinq assailllants de ton âge te précipiteront dans un coma artificiel, passage à l'acte du coma dépassé; celui du quotidien; dépassés par tout, ils sont; une absence de rapaires; de re-pères...

    L'âge moyen de la violence a considérablement baissé. Deux gamins de quatorze et seize ans violent une gamine de quatorze, maintenue par deux autres du même âge...nous, on jouait au docteur dans le grenier...une vocation...

    La sensation insupportable de rejet, pour cette génération, dans une sociéte consumériste sans espoir et sans avenir...

    C'est West side story, puissance dix, et ce n'est pas du cinéma.

    Et les filles plus perverses ont mis en place une nouvelle forme de "féminisme", le droit du clitoris! si, si, on le lit ;

    A côté, nos suffragettes soixante huitardes font figure de nonnes émancipées...

    Le sexe comme mode de violence; un défi; une kalachnikov gratuite, qui ne tue pas; bien pire; une génération capote qui ne préserve pas le plaisir; cette notion ignorée.

    L'immédiat besoin de détruire comme simple reconnaissance.

    A travers facebook, communication maudite, cette génération risque bien d'être les premiers ....boucs émissaires.

    Les uns après les autres.

  • La NAPED...

    Si, monsieur le ministre, ne vous en déplaise; mais il y a des moments où l'assistanat est de bonne augure;

    La NAPED; la non assistance à personne en danger; la loi prévoit que si vous passez devant un de vos congénères étendu sur la voix publique sans lui portez secours, vous risquez amende et prison;

    Pas facile; ce n'est pas qu'on ne vous dénoncera pas...mais dans la foule, n'est-ce pas; et la réaction individuelle est de se protéger des éventuels ennuis; c'est "humain"!

    En l'occurence, les réformes et les suppressions d'emplois favorisent les accidents; témoin cette jeune femme qui a accouché seule dans un service de maternité à Montauban; en ile de France, on est encore privilégiés.

    "Vous avez été victime du manque de personnel"  a répondu le médecin, à cette femme qui a perdu son bébé;

    Une situation particulièrement difficile; un prématuré de six mois, de quatre cents cinquante grammes; la vie ne pèse pas lourd...

    Il fallait que d'autres situations encore plus délicates nécéssitent la présence du seul obstétricien et de la seule sage-femme qui venaient d'assurer déjà quinze heures de présence...

    Paris, Lyon, Marseille;

    Alors mesdames, si vous habitez le Massif Central, et que vous êtes prêtes à accoucher, retenez-vous; juste le temps de faire une petite valise, prendre un billet de train, réservez une chambre à la Salpêtrière, sauter dans un taxi pour aller à la gare;

    Alors, vous avez toutes les chances d'accoucher dans de bonnes conditions...

    Et si vous ne pouvez pas vous retenir, vous accoucherez dans le train;

    C'est bien le diable s'il n' y a pas un médecin dans la rame; en première...

    Le temps de l'appeler, vous aurez fait les eaux...

    Oui, on vit une époque formidable.

    Et si un (ou une) bénéficiaire du RSA a un malaise dans la rue, rien de vous empêche de lui porter secours...

     

  • Tous les cancers du monde...

    Le RSA: quatre cent dix euros par mois, plus deux cent d'APL;

    Merci m'sieur le ministre; juste de quoi payer le loyer de ma chambre de bonne (sans la bonne), au sixième étage sans ascenceur;

    Et faut payer mes clopes, mon amburger; tout le monde sait que la nourriture low cost donne du cholestérol; pas le temps d'aller voir le toubib; j'ai un demi CDD: deux mi-temps;

    Pas les mêmes que ceux de Ribéri, à qui faudrait demander pourquoi il gagne huit cent trente mille euros par mois; et à quel titre;

    Mais quelle mouche a piqué le ministre Wauquiez? on chuchotte qu'il s'est fait remonter les bretelles par the président soi-même;

    Yves Gégo trouve que l' UMP se Lepènise;  en vl'la un scoop: du coup il rend sa carte.

    Même que la collègue de Laurent, Roselyne, pourtant si aconflictuelle, lui a fait "tsi tsi tsi" en sortant du conseil...

    L'assistanat est le cancer du monde du travail...du chômage. Interprétation possible: "vous êtes pauvres, et vous avez l'air d'aimer ça"

    Amalgame, m'sieur le ministre; certes il y aura toujours des petits malins; mais affirmant cela, voilà qui ne va pas arranger vos futurs bidons qui roulent encore pour une année...

    Et ça peut encore s'aggraver: la démographie française étant ce qu'elle est, autant inscrire les nouveaux-nés à pôle emploi en même temps qu'à la crèche...

    En attendant, les sages-femmes sont en grève aujourd'hui;

    Parce que les femmes ne sont pas sages; à la grande joie des hommes.

    Alors hein: Envoyons-nous en l'air en attendant le cancer...

    Même si on ne fait pas l'enfant...

  • Quel cinéma!

    Et c'est reparti: soixante quatrième festival du cinéma à Cannes;

    Du rêve "pour embellir nos bien ternes vies"ou la foire aux nichons, c'est selon!

    Des robes si légères qu'on verrait les culottes si elles en portaient; des "qui s'la pète" déguisés en pingouin; tout un petit monde qui va monter les marches, et se partager les suites des cinq étoiles; enfin du rêve, quoi!

    Une grande nouveauté cette année; le couple présidentiel est à l'honneur...sur l'écran, mais pas dans la salle; viendront pas ; pas leurs places.

    Hors compèt'; un nième tonton Woody, tourné à Paris (nul est prophète en son pays) avec dans quelques scènes, la première dame de France; et une fiction "la conquête", sur la vie intime de notre président; avec un beau casting.

    A lire son interview, dans Télérama, il ne le verra pas ; pour "protèger sa santé mentale" dit-il;(sic) il va si mal que ça, notre Nicolas?

    Et d'ajouter que c'est sa femme l'artiste...faudrait encore savoir quel sens il donne à ce mot...

    Il se dit pourtant passionné de cinéma; il regarde un film un soir sur deux avec Carla (Ah?);on le savait doué du don d'ubiquité, mais à ce point là...

    Il faut reconnaître que la personnalité de ce président a démystifié la politique à son plus haut niveau; ça risque de lui coûter cher; pas sûr qu'il puisse se recycler au cinéma...

    Finalement tout est dans tout, et réciproquement...

    La politique, c'est du cinéma; une mise en abîme du 7e art...

    "Ma vie n'est pas une existence;

    Ah ben si tu crois que mon existence est une vie!

    (Louis Jouvet , Arletty dans "Hotel du Nord";)

    Du grand cinéma...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu