Avertir le modérateur

- Page 5

  • L'ivresse du pouvoir...

    On a tous un pouvoir; du moins le croit-on; pouvoir sur des subalternes, sur ses enfants,(les temps sont au contraire!) pouvoir de séduction, pouvoir c'est vouloir, n'est-ce pas...

    Et puis, il y a l'autre pouvoir: le vrai; des écoles existent; des hautes écoles du pouvoir; qui forment des élites, nos décideurs; certes, pas facile d'entrer là et s'asseoir sur ces bancs , où les candidats venus du peuple sont toujours en grande minorité(...)

    Nos énarques rompus dès le début à l'idée du pouvoir; tout dépend de la personnalité: aussi, comment gérer ce pouvoir réel...

    Un exemple? Le docteur Bernard Kouchner, a toujours eu la fièvre...du pouvoir!

    Voilà un homme qui doit être constamment déchiré entre ses idées honorables à visée sociale, et cette frénésie du pouvoir qui l'empêche de dormir( z'avez vu sa tête?):

    Faut dire qu'avec le patron qu'il a, manipulateur et pervers, l'a pas senti venir le piège: aveuglé qu'il est, par la soif du pouvoir, et ce, depuis le liquide amniotique!...

    Un homme qui doit avoir une garde-robe très restreinte, tant il retourne veste et pantalon au gré du vent...un costume suffit!

    Il a tant souffert, -il a même "pensé démissionner"-; cette fois, ça y est: il a écrit de sa plus belle plume Mont-Blanc, une tite bafouille à son manager, en le suppliant de le démissionner à sa place...

    Les politiques reflètent une engence que nous, cochons de payants, ne soupçonnons même pas la condescendence et le mépris à notre endroit( l'envers étant la feuille d'impôts!); même si certains paraissent plus intègres et plus "humains" (Michel Rocard par exemple).

    Les humiliations qu'aurait subi le french doctor, de la part des conseillers du patron et de lui-même, ont eu raison de sa passion dévorante; gageons qu'il saura rebondir; témoin cette lettre, demande de liberté...(allo DSK?!)

    Ce qui serait cocasse, c'est que le petit bonhomme du palais lui refuse sa dem! T'y es, t'y reste!

    Mais, quoiqu'il arrive et eu égard à son fantastique égo, on lui gardera sa marionnette aux guignols, un sac de riz vissé sur l'épaule...ainsi, on ne l'oubliera pas..

    On dit qu'il l'a toujours détestée, sa marionnette; l'a peu d'humour c't homme-là...

    Un homme de pouvoir, quoi...

  • Des-hu-ma-ni-ser...

    Quand on fait le tour des services, on a du souci à se faire...

    L'hôpital est malade...on a mis une patronne à la tête de l" APHP"; elle faisait rouler les TGV avant;  alors pas d'état d'âme; faut que ça roule...les actes, au détriment de l'humain. Et les toubibs ont perdu leurs prérogatives...Le couperet remplace le bistouri...

    Une anecdote en forme de conséquence: dans un des plus grands hôpitaux de Paris, la semaine dernière, on a dû fermer une importante consultation de diabètologie, parce que la seule infirmière présente était( trop) enceinte pour continuer! pas de remplaçante: fou, ça!

    Comme a dit ce prof de médecine; l'hôpital est le généraliste du pauvre; en France on hospitalise trop, et on traite beaucoup trop la bobologie...

    Et la poste, hein? plus personne; je n'ai plus ma grosse dame, couleur "Yvette Horner", qui posait sur le comptoir sa poitrine généreuse; combien c'était rassurant et...humain: c'était même trop pour un seul homme!

    A la place, j'ai une machine qui me parle, qui pèse ses mots(...) et me demande de peser mes lettres et de les timbrer moi-même;

    Et le cinéma; les bornes à billets; il faut une technique très entraînée pour passer la carte; ça marche une fois sur deux, et on se fait engueuler par le type derrière qui ne réussit pas mieux!

    Au super-marché, les caisses automatiques arrivent en force: je préfère encore faire la queue, voir un visage humain, le plus souvent féminin, la caissière (pardon hôtesse de caisse) même grincheuse sera excusée, si elle ne fait pas le SBAM briffé;

    Voilà ce qui manque dans cette société individualiste; juste le SBAM; sourire, bonjour, au revoir, merci...

    Une socitété deshumanisée; la preuve, cette discrète pub qui arrive" au service de l'humain"; alerte, disent les publicitaires qui viennent de la sociologie...

    Inquiétant; mais de quoi me plains-je? j'ai tout sur la toile...

  • Le fond de l'air effraie...

    Le climat sociétal n'a jamais été aussi délétère et alarmiste...

    Largement ressassé par les médias:

    La recrudescence des suicides dans les entreprises( France télécom, France télévisions)  et dans la france profonde : les ruraux se suicideraient aussi...

    Les fous tuent sans savoir ce qu'ils font(...)

    Le petit Grégory, c'est qui qui l'a tué, hein?

    Les suppressions de postes, surtout dans l'enseignement; mais pas que: on dégraisse les mammouths; un qui l'a dit, l'autre le fait...

    Oui nous sommes bien en France...le pays au deux cents sortes de fromages...

    Un management Killer, la rue qui s'agite, la menace terroriste bien réelle, c'est à dire qu'il faudrait rester enfermé...et faire encore plus d'enfants, pour payer la retraite des vieux qui s'obstinent à vivre de plus en plus longtemps...

    Et les terrasses sont pleines, les touristes n'ont jamais été aussi nombreux, les divertissements de tous ordres sont pléthoriques...

    Comme une ambiance d'avant guerre, s'étourdir pour ne pas voir demain, aujourd'hui est déjà si anxiogène...jamais eu autant d'arrêts de travail (ça prouve qu'il y en a encore!) et de consommation de psychotropes remboursés...

    La montée de l'intolérance et du facisme, en Europe comme ailleurs; la décentralisation: quand la chine s'éveillera, avait écrit Peyreffite; ça y est, elle est réveillée...

    Dépêchons-nous de rire et de s'amuser; les occasions ne manquent pas; voyager: allons assister à un mariage gay en Espagne... allons au théâtre; par exemple:

    A La porte Saint Martin voir "La cage aux folles"; une calamité qui cartonne; mais la majorité a toujours raison...Et il paraît qu'il faut rire cinq minutes par jour pour garder une bonne santé...

    Alors, à la vôtre, et comme disait le génial Pierre Desproges: vivons heureux en attendant la mort...

  • Freud et le Bon Dieu...

    Ah les sondages c'est terrible: aussi peu fiables qu'impitoyables...

    Jamais notre président n'a jamais été aussi bas dans les sondages; et les médias s'en font des choux gras; une haine même en europe et ailleurs; l'express prétend même qu'il s'est "Berlusconisé"; c'est dire!

    Heureusement, Carla est là; d'après un bouquin écrit à quatre mains et (à deux pieds gauches) nous rassure quant à la santé de son président de mari; un bouquin dans lequel "on apprend rien" d'après Isabelle Balkany! évidemment, elle est une intime depuis toujours, puisqu'elle dit que notre président n'aime que les pizzas et le chocolat;  et il dort avec ses chaussettes!

    Mais nous, cochons de payants, on apprend qu'elle ...apprend, la chanteuse, ex mannequin et actrice d'un soir...et se donne beaucoup de mal pour accomplir son rôle de première dame de France;

    Elle a rendu visite à tous ; serré les mains des (trop) nombreux collaborateurs, s'est fait expliquer comment ça marche(...)

    Mais surtout, elle s'applique à calmer son agité de mari, qui dort trois heures par nuit, "à droite dans le lit à l'Elysée, et à gauche, chez elle, dans l'appartement du XVIe...intéressant!

    Comme beaucoup de femmes, elle stabilise son mari, le conforte dans l'idée que c'est le meilleur, puisqu'il en est là ,et que justement, il ferait bien de penser qu'il ne peut plus être ailleurs...

    C'est une femme qui a fait plusieurs années de divan, même que les mauvaises langues disent qu'elle en a passé autant sur les matelas...

    La psychanalyse doit être une science(...) parfaitement étrangère au président, comme à toute personnnalité psycho-rigide, sensitive; il est omniprésent, acharné à obtenir le dernier mot, par tous les moyens...

    Sa personnalité: spontanéité, naturel, qui la joue près du peuple, lui un aristo si loin du quotidien de la rue; il a souvent besoin de toucher les gens pour se prouver qu'ils existent...

    Des comportements étrangers à la fonction, qui risquent de le faire chuter dans tous les sens du mot...

    Un petit garçon qui veut absolument un jouet rare et coûteux et, enfin obtenu, s'évertue à le casser; à moins qu'on le lui retire avant...

    Mittérand consultait les cartomanciennes, (Elisabeth Tessier, pour obtenir l'exclusivité n'avait-elle pas pratiqué l'inflation?!);  Nicolas Sarkozy, qui ne croit en rien sinon au pouvoir absolu, devrait consulter davantage, surtout son entourage proche, pour tâcher d'en sortitr grandi, sans autres talonnettes;

    L'horizon 2012 est proche...
    La belle Carla a encore du boulot pour formater son amoureux; surtout qu'elle voit d'un mauvais oeil un second mandat; (c'est dans le livre) Mais à qui pense-t-elle, là?

    Faudrait peut-être qu'elle se paie une autre tranche...Freud a bien eu la princesse Napoléon...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu