opera1

Avertir le modérateur

- Page 3

  • Sport, politique, mêmes...coups bas!

    Quick, supprimé!

    Devant le spectacle navrant auquel se livre cette bande de sales gosses, qui jonglent avec les billets de banque plus qu'avec le ballon, le premier sponsor qui se retire, c'est le roi de la restauration rapide (comme les sucres compris dedans!).

    Sera pas remplacé par l'Oréal, la richissime patronne du roi du cosmétique, première fortune de France, a d'autres soucis; outre, semble-t-il, de présenter depuis quelque temps des troubles de l'ordre Alzhéimer, on assiste là aussi, à de sordides histoires de fraudes, fussent-elles fiscales... on sussure qu'une des employées de cette noble maison, serait la femme d'un ministre...ah les cancans, tout de même!

    Vraiment, c'est pas pour me vanter, mais c'est le fric qui pourrit tout;

    Alors politique, sport, mêmes coups bas: mais attention, en politique, pas de vestiaires; que des bureaux aux belles dorures, métaphore des relations humaines de ce petit monde ...déshumanisé; ici, pas de vocabulaire ordurier; personne ne propose à l'autre, d'aller se faire... ( se passent de conseils!).

    Là on porte plainte, et on se parle par avocats médiatiques, c'est à dire aux honoraires très élevés, enfin, pas autant que les salaires que ces petits garçons capricieux qui tapent dans une baballe...

    Guaino, Domenech, même combat...un des deux a fait l'ENA, mais l'autre gagne dix fois plus! allez comprendre: quelque chose ne tourne pas rond, à part le ballon...qui lui, roule tout seul!

    C'est pas encore demain que le monde aura la coupe; à part dans les budgets...

  • Dissertation...

    "Va te faire enculer, sale fils de pute"...non, ce n'est pas à vous, cher concitoyen, je ne permettrais pas de vous tutoyer!

    Mais étudions un peu cette phrase lapidaire et Ô combien poétique!

    C'est un de ces décérébrés au salaire dément et à l'égo démesuré qui a prononcé cette insulte dont il doit être coutumier, parmi d'autres et des plus fleuries...

    Voyons cela de plus près:

    Va te faire enculer;

    Là, nous sommes devant le fantasme classique de l'hétéro de base, le cri de ralliement des bistrots, douches et autres vestiaires; une insulte d'hommes à hommes (...)

    L'invective suprême désir/refoulement, lancée si violemment qu'on croirait "qu'il l'a sente passer"(...) tout ce que le pédé, la tarlouze, la taffiole se permet; mais c'est bien connu, il n'y a pas de gays dans le sport...

    Sale fils de pute:

    Aussi singulier et incompétent que soit ce monsieur, a-t-on le droit d'insulter sa mère? et pourquoi ajouter un adjectif: sale?

    Tout ceci est bien navrant: mais que peut-on attendre d'autre d'une bande de bras cassés qui passent plus de temps à se vautrer dans le bling bling, plutôt que de se concentrer sur leur noble et (cher) sport...?

    Et ces pauvres supporters: ils sont tellement déçus; certains se sont levés à l'aube pour obtenir une croix, pardon un othographe, et quelle ne fut pas leur surprise de se retrouver derrière des barrières, sans le moindre regard de ces martiens au compte en banque hollywoodien...

    Bah ça fait peuple, ça parle à leur public; mais à force de patauger dans ce climat délétère au sein de ce petit monde, ce sont les sponsorts qui risquent de se faire plus discrets...

    A propos, que dirait un homme bien élevé?

    "Mon cher, je vous propose d'aller vous faire sodomiser; votre basse extraction fait de madame votre mère une péripatéticienne potentielle!"

    Hein, ça a tout de même une autre gueule...

    Mais quand on joue comme ses pieds, on devrait un peu la fermer...

     

     

  • Dieu l'habite...

    Oui, je sais, elle est facile, celle-là!¨

    Pourtant moins évidente lorsqu'il s'agit...d'un prêtre...ce bon curé de Nancy, adepte des clubs échangistes; en voilà un qui est en accord avec son ministère, qui veut que les hommes s'aiment les uns (dans) les autres! au plus près des hommes, plus près de Dieu...

    On murmure tout haut,(pas facile!) qu'il était en cheville(sic) avec une bonne dame Sénégalaise, qui vient de tomber pour proxénétisme; une certaine dame Hortense qui faisait travailler une douzaine de filles et passait à la tirelire, jusqu'à 50 pour cent; de quoi barater du bon beurre!

    Lui, le petit curé, s'était amouraché d'une fidèle, certainement moins chère que Zahia; à chacun ses moyens; ce ne sont pas les émoluments d'un curé de province qui permet des frasques onéreuses; on en n' est pas moins homme...

    Ce qui replace une fois de plus au coeur de l'actu, le vieux débat du célibat des prêtres; celui-ci est cohérent; il échange, et suit les instructions de son patron: Dieu a dit, tu partageras tout; le pain, l'eau et... la luxure( rayer la mention inutile!);

    Mais Bon Dieu, que se passe-t-il sous les soutanes? le diable pardi, et ce n'est pas nouveau...

    En voilà un qui aime son prochain et qui descend souvent chez la prochaine! il s'égare avec ses brebis; une cohérence de plus! là où ça se complique, c'est s'il touchait quelques dividendes...

    Allons, restons dubitatifs mais confiants: Dieu voit tout...

  • Pas très résistants...

    En ce jour de commémoration, l'appel du 18 juin 1940, où, depuis la BBC, le grand Charles parlait aux français...leur demandait de se rassembler derrière lui; ce qui lui fera dire, plus tard, déçu, avec l'esprit qui le caractérisait, qu'on ne dirige pas un peuple qui a plus de deux cents sortes de fromages!

    S'il n' y avait que çà: un peuple hâbleur, râleur, couard et diléttante; la preuve; regardez nos bleus: la frime, pis c'est tout, comme dirait un célèbre entraîneur...  et cette pauvre Roselyne, ministre des sports et accessoirement de la santé, qui grelottait dans les tribunes, et ressemblait à une de ces vevezuélas; elle se demandait ce qu'elle faisait là, n'attendait que son moment préféré, celui de visiter les vestiaires après le match!

    Mais là, de la sueur pour rien...on a beau jeu(..) d'incriminer le selectionneur, quand le footeux le plus célèbre au salaire mirifique, ne sait même pas où se trouve le filet!

    Du vent; le français a mauvaise réputation, depuis toujours,  symbole tenace du franchouillard, avec béret basque et baguette sous le bras; des bons français résistants pour ne pas collaborer...

    Un pays d'autruches, qui râlent après la catastrophe pourtant prévisible,

    Ce n'est pas un hasard si nous sommes le premier pays consommateur de psychotropes (masquer la douleur pour ne pas l'affronter)...

    Un avantage non négligeable hier soir: pas de liesse dans les rues; dormez tranquille braves gens, il ne se passera rien...

    On a parfois honte d'être français: même Angela Merkel ne supporte pas le petit français qui dirige le pays...ah ces allemands...

    Heureusement reste la langue, la plus belle du monde, et... la mieux pendue...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu