opera1

Avertir le modérateur

- Page 2

  • Et Dieu dans tout ça?

    Ce n'est pas (encore)pour me vanter, mais les temps sont vraiment troublés: il flotte dans l'air comme une odeur malsaine:

    Bof, ce sont les hommes qui intriguent, comme toujours: des hommes et des femmes; parce qu'il ne faudrait pas croire, hein, bon....

    Délation, cabales, rumeurs, et autres scandales, tout est là pour créer un climat délétère:

    On voit des jeunes gens, d'un autre territoire, même pas voyous, qui parlent comme des footballeurs milliardaires; y en a même un qui propose au premier de nos dirigeants de s'adonner à des pratiques que la morale et l'église( pléonasme) réprouvent; il a trente cinq heures ...pour se repentir; faut dire que l'agressé a donné le ton...c'est la démocratie.

    On voit des décideurs qui décident de tout: même des pires exactions; un havane permet d'avoir le temps de réfléchir.

    Des milliardaires qui perdent leur latin en jetant l'argent par les fenêtres, même étrangères;

    Des gens qui défilent dans les rues, sous les fenêtres d'autres gens, qui décident qu'ils ont raison, sous prétexte qu'ils sortent des hautes écoles;

    Des gamins qui se suicident sur internet, même que certains réussissent; manière de retourner la violence contre soi...

    Il nous restait quelques saltimbanques dont le métier est de faire rire, mais comme ils ne sont pas drôles, on les remercient; on ne pleurera pas sur leur sort.

    Et la liste n'est pas exhaustive;  les bleus sont à l'âme, parce qu'ils ont eu l'audace de ne pas être à la hauteur...du coeur! les derniers qui pouvaient apporter du rêve offert par la restauration rapide; et la digestion sera longue...

    Avec des coachs nullissimes qui souffrent du fameux syndrôme de Stockholm...c'est la nouvelle mode.

    Au centre, un maître mot: l'argent; le nerf de la guerre ; une guerre qui n'a plus d'ennemis, à gauche, à droite, au centre; on ne sait plus diriger son arme...on est désarmés...on s'insulte sur la toile en croyant communiquer...

    Et Dieu dans tout ça?

    Oh, il regarde ailleurs; à moins qu'il n'existe pas...

    Ah ça y est, je m'y mets aussi... v'la que je blasphème...c'est que je ne suis qu'un homme.

     

  • Chronique d'un suicide annoncé..

    C'est bien internet, on peut tout dire, tout annoncer; même son suicide.

    Parce que deux de leurs copains sont morts par accident, quatre adolescentes font une tentative de suicide après l'avoir annoncée sur la toile; une des quatre en meure.

    Cet étrange paradoxe de la nouvelle communication, consiste à tout dire dans un anonymat pluriel, et permet toute forme de débordement;

    Cette communication risque de banaliser les pires horreurs, et les actes privés, traduction de la détresse personnelle, comme le suicide;

    Cette gamine qui avale des cachets devant les copines et qui en meure... suicide prémédité sans doute en accumulant assez de cachets; les trois autres s'en sortent... toute tentative est à prendre au sérieux...au delà de la détresse personnel, dans l'Aude ou ailleurs, les généralistes ordonnent avec désinvolture, trop de psychotropes...

    Mais la réponse est ailleurs...

    L'adolescence est de tout temps un passage difficile dans une vie...quand un ado s'enferme dans sa chambre aujourd'hui face à son écran, on peut craindre le pire; quand les générations devancières, feuilletaient seulement d'une main fébrile un magazine porno; autre temps...

    Avec la toile, les pertes de repères, un isolement paradoxal s'accentuent dangereusement; plus ils manipulent les instruments modernes, moins ils croisent les autres...sans parler de la coupure d'avec les familles déjà souffrantes.

    Reconnaissance et amour-propre sont sacrément mis à mal, noyés dans la toile du monde;

    Reste les psys: mais ils n'ont pas bonne réputation en ce moment: c'est sur la toile...

     

  • Là, ça ne rigole plus...

    Ce n'est pas pour me vanter, mais...nous vivons une époque plongée dans une grande morosité; un développement qui risque de durer...

    Dans le marasme des infos, des catas, des tsunamis de tout bords, on a plus que jamais besoin d'humour et de le garder...

    Heureusement, nous avons pléthore des pros du rire...hélas pas souvent drôles, quand ils ne sont pas franchement grotesques;

    Le temps des grands, (Desproges et Devos) est bien révolu; mais l'humour est comme le reste: subjectif: Bigard, Dubosc et autre Canteloup, remplissent les zéniths...

    Pour alléger les infos à l'heure du café-croissant, quatre minutes d'humour étaient livrées sur une des meilleurs radios du service public: france inter; Sa majesté Stéphane Guillon, à l'humour très (trop) décalé ou Didier l'homme qui Porte..à gauche, sans doute un peu trop pour la station et ses dirigeants prétendus à la solde du château, viennent de se faire virer; ils étaient prévenus, mais ils ont chargé la mule...( à sauver de ce marasme, le talentueux françois Morel).

    Virés, car comme dit Jean-Luc Hess, patron de radio france, justement, c'est moi le patron...et "il ne faut pas confondre humour et vulgarité"; en effet, on pouvait penser que seuls les footeux employaient un vocabulaire..."pénétrant"; mais c'est une constante chez les comiques, le dessous de la ceinture fait rire(...)

    Un court extrait d'un sketch du sieur Bigard;" faut les prendre jeunes, avant que ça raye le casque"...hein, la classe!  j'ai même vu des femmes pouffer de rire; sans adhérer au club des chiennes de garde, les femmes ne revendiquent-elles pas à juste titre, plus de respect, en lieu et place de cette mysoginie crasse, de la part de ceux qui prétendent les b... aimer?

    Certes, on peut regretter de vivre un retour à une république bananière, où la liberté de paroles est sacrément bridée, les humoristes à l'égo démesuré rivalisent de "bons mots", et en remettent une couche bien épaisse...

    Traiter un homme politique de "queutard" et une femme du même bord " de pot à tabac" est facile et surtout pas drôle; on a dit "Pas le physique"! et ce que l'on demande aux humoristes, c'est d'essayer de l'être, drôles...

    Ce papier peut paraître un tantinet réac; non point; simplement, on ne s'improvise pas humoriste, ou alors on se spécialise dans les noces et banquets...être drôle est difficle, faire pleurer, beaucoup plus facile;

    Or, avec les humoristes, on devrait pleurer de rire...

    Mais s'il fallait virer tous ceux qui ne sont pas drôles, le chômage atteindrait des taux vertigineux...

  • Vous le valez bien...

    ...A dit la vieille dame (très) riche à son chevalier servant...

    Le slogan pub de la première fortune de France, et la seconde du monde...ce qui doit représenter une certaine somme...

    Mais à une époque ou on valse avec les milliards, tout est relatif... pour combler le déficit de la France, il faut trouver 100 milliards d'euros; trouver suppose de chercher...des chèques en Betton court...

    C'est en vendant, entre autres, des produits de maquillage, que l'on peu justement... maquiller les comptes;  plus les rides sont profondes, plus il faut tartiner le fard, et s'évader, surtout fiscalement.

    Ah l'argent: les pépettes, les talbins, le pognon, le blé, le carbure, le fluzz; des sobriquets à la Audiard;

    Une fortune à faire perdre la tête; il semblerait que cela ait débuté; et les vautours reniflent...

    On touille la vase et ça pue ; mais qui a fait quoi dans le salon de lecture de l'hôtel particulier de Neuilly?

    Une ancienne élève d' HEC, qui voulait justement obtenir un emploi, a travaillé à la fortune de la dame; en passant, elle avait épousé un énarque, ce qui ne veut pas dire que c'est elle qui a branché les micros espions...

    Quelle boue...

    C'est mon banquier qui m'a dit qu'il gérait des grosses fortunes; eh bien, il prétend qu'il n'a jamais rencontré la moindre émotion souriante dans ce monde-là...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu