opera1

Avertir le modérateur

- Page 3

  • A ce soir, mon bébé...

    Nous vivons dans une société de plus en plus fliquée, lisse et politiquement correcte...à qui la faute? bof, un signe des temps, justement...la toile? bof, pourquoi pas?

    Témoin, ce nouveau truc branché; les apéros facebook; une rigolade qui précipite des gens dans le coma ou par dessus les ponts; autorisé à Paris; Mais, a dit le ministre, très encadré...

    La police justement, ne fait plus peur: pire, on lui tire dedans; on va casser du keuf, comme du pédé! autre signe des temps: le besoin de reconnaissance à n'importe quel prix(...)

    Et cette jeune mère de famille de 27 ans, ce matin en Seine et Marne, en faction dans une voiture de police, faisait son boulot de...fliquette.

    C'est alors qu'on assiste à un scénario, digne d'un bon polar, sauf qu'on était dans la vraie vie; une camionnette, qui contenait des explosifs, avec cinq jeunes à l'intérieur: il semble qu'ils se préraraient à faire un casse.

    Accident; la camionnette rentre dans une voiture; la police s'approche et une de ces racailles chères à notre président... fait feu; (au total, 30 coups de feu, la panique, quoi) blessant grièvement la petite fliquette, et une automobiliste qui se trouvait là par hasard a pris une balle dans le poumon...

    Ce n'est pas la première fois que la police est caillassée, voire pire, la preuve; outre que ça oblige notre ministre de l'intérieur à se déplacer vers l'extérieur, comme s'il n'avait que ça à faire(...)

    Mais la petite fliquette est morte...même pas en héroïne, et pour un salaire légèrement au dessus du smic...

    Elle était aussi jeune maman...elle est partie ce matin comme tous les matins, en embrassant sa fille, en lui disant " à ce soir, mon bébé"...

    Il y a des bébés qui ont mal grandi et qui vraiment, méritent de très grosses fessées, au risque de les traumatiser pour de bon...

    Parce que la prison...bof, un signe des temps...

  • Pujadas L'infiltré...

    D'abord, il y a le décor; glacé, agressif, intersidéral...résonnance de la surmédiatisation...les infiltrés; cette nouvelle émission choc(...) présentée par David Pujadas...

    Le sujet d'hier: l'hôpital psychiatrique, les oubliés(sic)...armé de sa caméra cachée - c'est le principe évident de l'infiltré- le journaliste se fait engager comme aide-soignant en stage...d'abord, comment a-t-il réussi?il a dû montrer ses papiers à la cadre qui se marre tout le temps?

    On a choisi au hasard(?) a précisé monsieur Pujadas, cet établissement qui avait par ailleurs, mauvaise réputation, un service de l'hôpital Robert Ballanger d'Aulnay sous bois, et on filme le quotidien; premier constat, manque crucial de personnel; une "vieille" aide-soignante usée (je suis fatiguée en ce moment: tu parles!)  qui attache Mounir, une psychose de l'enfance avec déficit grave, interné depuis 25 ans...

    Cette patiente geignarde qui a "très mal au ventre" depuis trois jours, à qui on glisse un vogalen sous la langue, alors qu'elle fait une péritonite...la plainte somatique à l' HP est considérée comme hystérique? de moins en moins, heureusement, et pas seulement à cause de la peur du procès(...)

    Bref, un choix ostensible, une mauvaise foi évidente de noircir le tableau, dejà assez noir, triste reflet d'une certaine réalité......

    Après 35 années passées auprès des malades mentaux, je n'ai jamais connu un tel marasme, même si c'est un signe des temps...je n'ai d'ailleurs jamais travaillé en intra, toujours en amulatoire: le vrai travail est l'échange, le dialogue ouvert sur la psychothérapie; ce n'est pas le profil de l'intra, même si cela a considérablement évoulé...

    Certes, c'était le reflet d'une réalité, et ce n'est pas fini, en raison du manque de moyens qui vont s'accentuer...

    Mais entre le discours démago du professeur Debré, chirurgien, qui aime faire les plateaux, à qui le docteur Zaguri, psychiatre, a dit qu'il "était plus psychiatre que lui(...) et la victime malheureuse qui a survécu à dix-huit coups de coûteau de la main d'un schizophrène parano, le ton général était celui de plaire au plus grand public et accréditer la violence et le manque de soins...ah bien sûr, seulement 420 lits en UMD, c'est ridicule!

    Navrant ; dans une émission enregistrée qui permet un saucisonnage, un montage démago -c'est ainsi que le malheureux infirmier de Maison-blanche, mal à l'aise, a pu placer deux petites phrases insignifiantes...

    Seul le docteur Zaguri a essayé de faire un peu de pédagogie, et côté famille, on a choisi une soeur de psychotique, directrice de communication(sic) qui sait maîtriser le verbe...quant au directeur de l'hôpital, monsieur Toulouse, derrière un sourire figé, il avait du mal à contenir une colère justifiée...

    Une émission qui dénonce, plus qu'elle n'informe, avec un ton justicier, et en prenant bien garde de n'être jamais prise à défaut...

    Un autre aspect de la télé-réalité...

  • Pas celui que vous croyez...

    Hé, peut-être que vous étiez dedans, un jour ... dans cet avion en partance pour Amsterdam ou ailleurs, piloté par...un ingénieur d'entretien!

    Aux commandes d'un boeing 737 qui transportait plus de cent passagers, ce matin-là, il n'a pas pu décoller... ce qui est intéressant, n'est pas tant qu'il ait pu gruger les recruteurs, mais qu'il ait pu réaliser un rêve d'enfant, ça c'est génial! ça n'arrive que trop rarement...

    Trop de rêves brisés entachent des personnalités fragiles, contraintes de tricher avec les autres, et surtout avec elles-même; ce qui peut s'appeler de la mythomanie...

    Un faux pilote...pendant treize ans(sic); il a transporté des milliers de passagers sans le moindre problème; ce qui confirme s'il en était besoin, que les diplômes n'ont jamais rien prouvé(...)

    Une anecdote: cet employé d'entretien dans un hôpital publique, entré dans un cabinet d'obstétricien pour ...changer une ampoule et ...qui a ausculté une parturiente en posture(...) délicate... pas la bonne ampoule; mais un rêve réalisé le temps d'une absence, celle du vrai médecin... la douleur trop forte de n'avoir pu faire médecine...

    "Certains jours, je ne sais plus qui je suis" me disait un patient...il était schizophrène, et ne pilotait pas d'avion; il avait bien du mal à se piloter lui-même...

    Notre faux pilote ( il avait pris quelques cours qaund même!) devra payer une amende, seulement...

    Une réplique dans "Quai des orfèvres"/

    "Qu'est-ce qu'il veut faire plus tard, votre fils?"

    (Louis Jouvet) " Aviateur, tiens; à son âge, j'étais comme lui, et depuis j'ai attéri!!"

    Dur de s'envoyer en l'air; mais pour cet anglais, qui a maintenant les pieds sur terre, ça a tout de même duré treize ans!

     

  • Homos et autres maux...

    Une phobie est une peur tétanisante, récurrente et chronique; un mot qui va bien avec homo(...)

    Toute peur crée un rejet face à la méconnaisance de l'autre; ce n'est pas nouveau...donc logiquement, hétéro, homo: même combat...à voir; d'abord parce qu'il y a la notion de minorité, et toute minorité a tort...

    Pour le reste rien de nouveau: la famille étant depuis toujours le premier creuset névrotique, et on ne choisit pas sa famille;  certes, j'empile les poncifs, mais c'est parfois nécessaire, de rappeler qu'en ce qui concerne l'homosexualité, seule la nature est responsable, comme chantait Aznavour...

    Ensuite, c'est une affaire de structure psychique; les gays passent leur temps à s'excuser dêtre différents, chacun réagit avec ses moyens...d'où l'importance et la nécessité d'assos somme "le refuge", qui accompagne les gays les plus fragiles rejetés par leur famille;

    La recrudescence de l'homophobie, avec son cortège d'agressions quotidiennes, notamment par les jeunes...

    Dommage d'autant plus regrettable, quand on pense à tous les pays qui emprisonnent et tuent les homos; nous sommes en "démocratie", et même si c'est plus facile de vivre dans les mégapoles, rien n'empêche la haine de l'autre...

    Pourtant l 'homosexualité reste la grande singularité des différences: l'inconscient collectif rejetant est facilement détectable: ils s'enc...: et ils osent le crier sur la place publique! c'est intolérable...

    Oui c'est intolérable, l'homophobie...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu