opera1

Avertir le modérateur

- Page 4

  • Les petits, c'est gentil...

    Si, c'est bien connu! certes, ce n'est pas facile d'attraper les "RouGEons Macquart" sur la dernière étagère, d'étendre le linge, ou dépendre des gousses d'ail...

    Mais on remarquera que beaucoup de petits prennent une revanche sociale, pour atteindre des sommets de responsabilités ; quelques petits qui ont réussi; David Pujadas, Jean-Marie Cavada, Charles Aznavour...et un certain Nicolas Sarkozy, président de notre beau pays France...:

    Mais ce petit n'aime pas les grands: Jacques Chirac, avec qui il entretient une relation compliquée, François Fillon à qui il provoque des sciatiques tant il est sur son dos,  quant à Dominique De Villepin, il veut carrément sa peau...Trois hommes grands et séduisants...

    Alors il a pris une grande femme, à talons plats; en cas d'orage et d'absence de ses gardes du corps,(fait rare) elle peut toujours lui ouvrir le parapluie sans se fatiguer le bras...

    Un peu de clinique: petit homme psycho-rigide, tendances parano, migraineux, hypochondriaque, et hypomane, il a suffi d'un malaise et quelques semaines de repos forcé, pour que le roc se fissure...n'empêche, ça doit être fatigant pour les collaborateurs..et les conseillers en com...

    Et le voici grand-père dans quelques semaines...petit étudiant en droit, petit avocat, petit maire( mais jeune) de Neuilly, petit président et petit papy...est-ce une raison pour pratiquer" je ne veux voir qu'une seule tête"? !la pauvre petite ouvrière de l'usine normande a vendu la mèche, c'est dommage pour elle; pourvu qu'elle ne perde pas son emploi: elle était choisie comme employée modèle...

    Quoiqu'il en soit, monsieur le Président, à votre âge, ne pas avoir dépassé ce complexe! on ne peut pas faire un procès à ses parents, alors commencer une psychanalyse? il n'est jamais trop tard, entre deux cours d'anglais... ah, bien sûr en avion, c'est pas commode...

     

  • Mais où est donc passé l'entarteur?

    Chaque année c'est la rentrée! mais pour le microcosme parisien il n'y en a qu'une: la rentrée lit...téraire...

    Le nombre de chef-d'oeuvres qui passeront au pilon à la fin de l'année, sept cents bouquins seront dans les bacs; que de talents; que de têtes à claques! d'abord, le parisianisme qui va de Saint Germain des Prés au métro Odéon réunit à lui seul la concentration des talents..voir ce trublion insupportable, Monsieur Frédéric Bec...bédé dont le seul talent consiste à la provocation sur un ton condescendant ...ce monsieur est un modèle issu du petit monde fermé de l'édition...

    Mais où donc est passé notre entarteur? il n 'a plus assez de meringue sans doute; le dernier kilo a attéri sur le groin suffisant de B H L dont les éclaboussures ont atteint la paille jaunie qui fait office de cheveux à mademoiselle Dombasle...

    Ah les cuistres! reste l'incontournable Amélie Nothomb, toujours en tête des ventes...les points de suspension du dernier roman précèdent le début du nouveau... dix-huit romans en dix-huit ans! au moins elle, elle est sympa; se dit folle si, si "après douze heures passées en ma compagnie, je vous assure qu'on s'en rend compte!"(chez Stéphane Bern, jeudi dernier).

    Il paraît qu'il très difficile de vivre de sa plume... si, noircir des pages en étalant sa névrose, c'est avoir du talent, tout le monde peut le faire car chacun a eu une famille ( a fortiori quand on n'en a pas eu)et peut s'offrir un nègre! et puis, il y a des psys pour ça! le plus fort, c'est que ces messieurs-dames ont déjà usé de nombreux divans...

    Bah, c'est sûrement de la jalousie! allez, je vais relire les mémoires de Nadine de Rotschild...la recette du kamasutra en cent dix pages...la cul...ture y a que ça d'vrai, et le papier est recyclable...

  • Cadre, donc compétent

    "Bonjour, je suis cadre"! oh, joli prénom, mais je doute qu'il se touve dans le calendrier romain..!"je voulais dire , je suis le nouveau cadre".

    La nouvelle, car ce que je vois devant mes yeux éblouis, c'est une jolie femme, la quarantaine, habillée avec recherche,et visiblement fière de cette appellation qu'elle contrôle en toute circonstance...

    "Je vois, ça commence bien, on m'avait prévenue"! et de quoi donc? ah, oui: le clou n'est pas assez solide pour maintenir le cadre; faut -il déjà asséner un grand coup de marteau?!

    Nous sommes en psychiatrie adulte; cette quadracadre effectue son premier poste, venant de la pédopsy;

    Nonobstant le titre vous avez certainement un nom chère madame? pour toute réponse, elle fait le tour des bureaux, à l'aise comme un eunuque dans une maison close;

    Je me dis in petto (pléonasme) qu'elle ne va tarder à se faire "baptiser" et je sais déjà par qui: un patient, vieux routier de la psychose maniaco-dépressive, malin, roué, et retors à volonté; il n'a pas son pareil pour détecter la faille, et voici une occasion en or; je le mets en garde, le connaissant depuis si longtemps; raté: j'obtiens pour effet de faire monter la pression; il appuie sur le bouton" crise instantanée" qui consiste à sortir dans la rue, s'allonger sur le ventre au milieu de la chaussée en criant "écrasez-moi, messieurs dames s'il vous plaît"!! non sans regarder d'un oeil si la cadre fraîchement en place le suit...gagné! je tâche de m'interposer; trop tard; la dame bat des bras, vocilère, argumente; plus elle s'agite et plus notre bonhomme en rajoute: le voici qu'il crie au secours! et il triomphe!

    Une jeune femme en scooter, mp3 sur les oreilles  freine de justesse à la hauteur de la tête du bonhomme! et contre tpute attente, adrénaline en cause, hurle sur notre nouvelle cadre en la traitant d'inconsciente! mot juste, quoiqu'un peu minoré!

    je lui propose un nouveau coup de marteau, et d'aller s'occuper de compter les petites cuillères en surveillant les navettes, car le personnel profitera des rtt en son absence, c'est évident...

    Dans la sociopathologie quotidienne du monde du travail existent deux réalités; le bureau et le terrain; la rue, en l'occurence...

    Bon courage, madame cadre...j'ai passé le plus clair de mon temps...à la félicyter pour le bon goût vestimentaire dont elle faisait preuve, chaque jjour: une garde robe; telle un garde fou...

  • Dites 9/3 docteur...

    c'est l histoire de mon généraliste; un type bien, doué, lauréat de médecine...de ces médecins passionnés qui appartient à la génération des généralistes qui auscultent encore; ausculter:  faire allonger le patient , palper, écouter le coeur, passer le bon vieux sthéto...

    Le jeune généraliste à la mentalité clientèliste , pose quelques questions, n'écoutent pas toujours les réponses, et fait poser l index sur l appareil électronique pour la tension artérielle;..aujourd(hui, avec le "passage obligé" détourne quelque peu l intérêt même de la médecine généraliste.et ce n'est pas une généralité:  à leur décharge, ont du mal à gagner leur vie correctement.

    Donc, cet excellent toubib était installé dans un beau quartier de Paris; décor édaquat: belle salle d'attente, moquette bleue avec canapés assortis et tableaux colorés aux murs ficelle;

    Mais cette clientèle de bobos et bobotes, tendance hypochondriaque, mettant en doute permanent ses capacités diagnostiques, un jour il a dit ras le bol...

    C'est alors qu'une opportunité de racheter une clientèle se présente dans le 93...pas le pire, pas le 93 racaille cher à notre président, enfin, le 93 quoi! (re)belle salle d'attente, moquette, canapé, hallogène...je le connais bien le bonhomme; il s'adapte! un relationnel de qualité qui lui fait prendre beaucoup de retard sur sa consultation; deux mois plus tard, moquette tâchée, canapé, souillé, tableau crayonné...en colère, il pose du lino, retire l' hallogène qui n'a d'ailleurs plus d'ampoule...

    Un jour, il arrive, commence sa consultation...occupé à ausculter,...il entend un petit peu de bruit, pense à un patient alcoolique, et termine sa patiente...il revient en salle d'attente: plus une chaise , plus d"hallogène, et plus de tableau...

    Il a fait sceller un banc dans le mur...sans coussin! il restera là, mais il ne donnera plus de consultation gratuite(...) il croit à l humanité et il adore son art...c'est un type bien mon généraliste...et c'est pas moi qui ai fauché l hallogène...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu