opera1

Avertir le modérateur

  • Un crédit mutuel...

    Pour tâcher de ne pas oublier d'être heureux, il faut apprendre à manipuler le principal vecteur du bonheur: l'amour...

    Pour aimer, il faut d'abord s'aimer soi-même; quand on n'a pas reçu d'amour, on ne peut en donner...ni en recevoir; truismes que cela?...sans doute, et pourtant...

    Je t'aime veut dire aime moi, sinon gare: autre truisme; mais aimer, c'est accorder une place à l'autre; croire un peu en l'autre: s'accorder un crédit mutuel...

    Tout dépendra de l'enfant qu'on a été, et de ce que l'on a reçu...et qui vous l'a donné...

    Autant de préambule avant de visiter cette famille bien fragile; cette jolie petite femme blonde qui travaillait au crédit mutuel, qui passait donc ses journées à accorder des crédits aux anonymes...et qui devait d'abord s'adresser à sa hiérarchie...

    A la maison, sa hiérarchie s'appelle maman...

    Point de jugement pourtant; mais il n'est pas nécessaire d'être docteur en psycho- morphologie, pour s'apercevoir "qui portait la culotte"...

    De ces mères castratrices, et s'agissant d'une fille, unique, rivale attentionnée de celle-ci...

    Et notre petit Caliméro, adopté par future belle-maman, fût autorisé à épouser fifille...

    Les rencontres ne sont jamais dues au hasard...à moins que tout soit hasard(...)

    Elle, fraîche et sereine dans sa robe blanche, lui, crispé, et sourcils froncés dans son costume noir...

    Le même qu'à l'enterrement de celle qui fût sa femme, et qu'il a tuée...

    C'est au cours d'une nouvelle scène de ménage, qu'il a serré trop fort...

    Comme avant, quand il l'a serrait très fort dans ses bras, pour lui demander pardon de ne pas la faire jouir...euh rire...

    Un problème qui en découlait et qui semblait capital: l'absence d'enfant...

    On ne sait qui ne pouvait pas(...)

    Deux jeunes agréables à regarder, qui se sont précipité dans les liens du mariage, en pensant dès le début "que tout allait s'arranger"...

    Humiliés, ridiculisés, les timides, parfois mal structurés, sont les plus dangereux; ils encaissent et ne connaissent pas eux même le degré de leur violence potentielle...il l'a ressente toujours douloureusement.

    Une jeune femme heureuse, toujours gaie et avec de l'humour; dixit la bonne collègue, qui ne sait rien, ne voit rien, et ne doit rien savoir...

    Si l'on ne se fabriquait pas le masque social dans la psychopathologie du monde du travail, on compterait beaucoup trop de crises et d'arrêts maladie...partant du vieil adage qui veut que "le travail c'est la santé"...

    Un ange blond huit heures par jour, une virago derrière les volets; du Chabrol...

    Si l'on devait tuer l'autre à chaque fois qu'on s'est trompé, le bitume serait jonché de cadavres...

    C'est fait: terrible passage à l'acte...et c'est la sidération; deux moyens d'agir; le plus logique: appeler du secours, ou au nom du "c'est pas moi qui ai fait çà, fomenter un mauvais scénario...comment dormir pendant trois mois? finir par croire que c'est "l'autre" qui a fait ça...

    Encore une fois, l'enfance décide et l'homme s'empêche...

    Celui qui est passé de l'autre côté, ne se reconnaîtra jamais...

    Quel gâchis...

    Un patient me disait: " il paraît que j'ai fait une bouffée délirante, ok, c'est sûrement vrai, mais pour moi, c'est inconcevable, tout bonnement inconcevable"...

    Quand on aime, on a toujours vingt ans;

    Quand on a pas su aimer, on prend parfois vingt ans...

     

    PS qui n'a rien à voir

    allez, c'est la chandeleur; ce soir on fait les crêpes...sans lait Lactalis.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu