opera1

Avertir le modérateur

Les foudres de madame Angot...

Fichtre, diantre, z'avez vu ça? quelle harpie, la plumitive invitée, hier soir devant le candidat maudit;

Même lui, habitué depuis plus d'un mois à s'en prendre des féroces, monsieur "je ne me retirerai pas" a chancelé devant tant de virulence, de la part de la dame qui écrit;

A peine assise devant Fillon, elle lui balance d'entrée un "bon" narquois, on entend le candidat: " ah merde, qu'est-ce qu'elle me veut, celle-là?";

La chaîne, elle, savait bien ce qu'elle faisait, en invitant dame Christine Angot, écrivaine très controversée, et elle aime ça ; elle aime manier la polémique devant les micros et caméras;

Elle fût pourtant nerveuse et maladroite...

C'est sa nature, et l'auteur entre autres, des "désaxés", attend toujours le Goncourt, le président Pivot tient bon...

Elle est née à Châteauroux, comme notre Gégé national...des fortes personnalités.

Au bord de la nausée, il lui dit en substance:

"Mais madame, qui êtes-vous pour me juger?" dit François, invité principal et unique(...) au débat.

Comment osez-vous me traiter de malhonnête? vous répétez ce que vous avez lu dans les journaux...

Et vous, comment osez-vous parler du suicide de monsieur Bérégovoy?

Est-ce un chantage, une menace? qui n'intéresse personne, d'ailleurs...

Et le suicide n'a aucun sens, surtout commun. Dieu ne veut pas...

Interprétation perspicace, puisque la dame dit qu'elle a été "sauvée" grâce à la psychanalyse...lacanienne sans doute;( elle connaît bien Jacques-Alain Miller, le gendre de l'autre Jacques).

François est l'homme qui a rendu...les costumes, et hier soir, il a bien failli se retrouver à poil, et s'est un peu énervé, comme il sait le faire, c'est à dire avec une retenue feinte; la lèvre supérieure tremblait un chouïa.

C'est égal, l'est gonflée la plumitive; elle exprimait un avis très personnel, même si elle se faisait en même temps la porte-parole de bien des téléspectateurs ( 3 millions tout de même);

Quelle mascarade, quelle tribune; le petit Pujadas a eu bien du mal à diriger son émission;

"Déjà que vous applaudissiez, c'est limite, a grimacé David à l'endroit de l'assemblée, alors s'il vous plaît"...ah non, Pénélope n'a pas applaudi; interdiction formelle...

Heureusement que la Salamé, d'abord parturiente et qui a fini par accoucher, n'était pas de la fête... gageons que dame Angot lui aurait coupé la parole;

Au final, un triste spectacle; le candidat LR a tout de même perdu toute crédibilité;

Un candidat à la magistrature suprême, ne saurait arrivé au palais criblé de toute parts...

Une soirée bien tendue; où il aurait fallu pour réchauffer l'atmosphère, passer le disque de l'opérette célèbre " la fille de madame Angot", opérette de Charles Lecocq, qui se passe sous le directoire;

L'héroïne chante: " c'était pas la peine; c'était pas la peine, non vraiment, c'était pas la peine assurément, de changer de gouvernement";

Un qui pourrait bien déchanter, c'est notre Fifi, qui voit des cabinets partout et noirs...des  bruits de chiottes, comme dit le mari de la violoniste;

Tout chasseur en campagne, risque gros; il peut être confondu avec un sanglier; un gros cochon, quoi...

 

PS: on s'acharne, on s'acharne:

"un proche de François Fillon accusé de viol..."et alors?

Ben, la victime ne serait pas un emploi fictif.

Mais ce n'est pas François Fillon, présumé futur président de la raie publique, qui a tenu la chandelle...

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu