opera1

Avertir le modérateur

Un homme au musée...

Moi président, qu'est-ce que je fous là? anaphore de café...

Et l'homme, en effet, était bien seul, parmi les autres statues qu'il avait lui-même conviées...

Dans un décor aux couleurs pastels, l'homme trônait, rose de confusion, ou  alors la maquilleuse a forcé sur la poudre...

Face à lui, deux journalistes; un qu'il a choisit, l'autre qu'on lui a imposée...la plus pertinente, selon jugement...celle qui avait déjà "fait péter le décolleté", dont le président a fait fi...

Et quatre "français" triés sur le volet... du palais;

Soirée télévisée destinée au président de notre belle république; la république du "ça va mieux";

Ce qui veut dire que le malade n'est pas guéri; en médecine, deux options; ou il s'en sort, ou il meurt;

Question: qu'est venu faire le président dans cette galère? l'a même oublié de parler du chômage; un comble... et le jeune a eu "l'impression d'avoir été écouté mais pas entendu"...

On sait bien que la dernière mode de  la com est de faire dans l'interactif à tout prix; Facebook, twits et réseaux de tout poils ne suffisent plus;

Se retrouver, même la nuit;

Bof, ça ne casse rien; sauf du verre...

Pour un président qui n'a jamais été aussi bas dans les sondages, lui proposer le musée de l'homme était prémonitoire;

L'homme reste pourtant très sympathique; la preuve est que la grande journaliste "qui monte" -on ne sait sur qui-, et diamantaire atavique, lui a parlé comme à un oncle de province venu à la communion de la petite;

Il s'est laissé interrompre sans cesse et sans broncher; on a imaginé le petit nerveux à sa place...comme quoi, il est grand temps de repenser la fonction du président de la république.

Quelle classe! mais on peut tout aussi bien imaginer que c'était de la pure condescendance, voire même du mépris;

Puisqu'il a la réputation que tout glisse sur lui, comme l'eau sur les plumes d'un canard,

Bien qu'il ait affirmé "qu'il était sensible", et que gouverner, c'est toujours avec la tragédie...

Et si cet exercice n'avait servi à rien?

Pas seulement au regard du faible auditoire, mais puisque les français le rejettent en masse, quoiqu'il dise, c'était nul et non avenu.

Du coup, on a vu les deux côtés de la barrière; un discours politicien, face à une contradiction de la rue;

1h 45, le temps d'une mauvaise comédie à la française; les visiteurs, par exemple:

OKKKKK, mais visiteurs d'un soir: désespoir.

Allez; courage François, homme tellement normal, notre pote à tous; encore une année à faire le dos rond, dans un pays de toute façons irréformable;

Depuis le grand Charles, on sait que "les français sont des veaux", Et "qu'il est impossible de diriger un pays qui comporte deux cents sortes de fromages!"

ils ne parviennent plus à en manger ou alors du bio, sans hormones; mais seulement ceux qui gardent un pouvoir d'achat...

Mai 2017; qui? Macron au palais? bof top tôt; mais "la Trogneux, elle, en veut... mystère...c'est ça, et uniquement ça, qui nous fait croire encore à la politique et à ceux qui la font...

Quant à François, on peut toujours lui réserver une place au musée...Grévin;

S'il n'a pas été roi, il sera tout de même de cire...

 

 

PS:

Sarko au Vatican; c'est lui qui a téléphoné au secrétariat du saint siège, pour être reçu avec son mannequin, par Papounet François; il paraît que Sa Sainteté n'aime pas "qu'on lui force la main"; aussi a-t-il refusé les photos.

Sacré Nicolas, l'arrêtera jamais ses gamineries.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu