opera1

Avertir le modérateur

Une vie martyrisée...

Pauvre petit bonhomme: à force de bourrage de crâne, il s'était forgé un idéal; au point de vouloir se suicider. Pauvre, d'esprit aussi...

Comme dit Mâme Germaine;" si on lui a bourré le crâne, c'est qu'il y avait la place"...

Bien sûr, il est responsable de nombreux morts; il avait prévu (ou avait reçu l'ordre), de se "faire exploser après"; ce qu'il a dit à la police...

Se suicider par idéal: un oxymore? sauf à penser qu'il y a une vie après la mort: auquel cas, on poursuit son idéal;

Rejoindre les vierges: raté pour lui; et la cavale a commencé; quatre mois plus tard; il est rattrapé; il a eu le temps de douter de la présence de ce Dieu, imaginaire...pour les victimes.

La traque est terminée, parce qu'il a été dénoncé; parfaitement; à qui peut-on se fier?

Et l'enfer commence; en ce premier jour de printemps, il est emmené dans les geôles belges; dans un trou noir réservé aux détenus dangereux ; quelques mètres carrés de solitude sous haute surveillance; avec le droit de voir le ciel gris une heure par jour, à travers un grillage:

Le comble quand on ne vibre que pour un idéal;

Le voilà sans moyen d'agir, contre lui-même, et pas de vengeance possible; car il y a matière, pas grise, mais la trahison, n'est-ce pas...et à quoi bon se suicider quand on a perdu ses rêves, mêmes les plus fous?

Un comble quand on est programmé pour mourir en martyre, et être acculé à vivre martyrisé;

Qu'à cela ne tienne, s'il s'offre une dépression sévère, il sera pris en charge; l'établissement comprend un lieu de soins, et nous disposons d'anti-dépresseurs, et autres anxiolytiques qui vous ôtent toute velléité d'idéal, fût-ce le moins avouable.

Que s'est-il passé ce soir du 13 novembre? aurait-il perdu la foi?, a-t-il seulement voulu jouer au héros?

Manipulé, marionnette parmi les marionnettes du crime à la mode, mais enfin, "le rêve" se réalisait;

Ou bien lâcheté?, là au bord du stade, où il devait attacher la ceinture, et actionner le détonateur; ou tout simplement instinct de survie? une sensation qui existe aussi chez les plus extrêmes...

Elle est forte, celle-là...

Et si le suicide altruiste était plutôt de l'ordre du délire?

C'est égal, pour lui, ce qui suit est une vie de martyre, où il fait nuit durant 24 heures...

On a pourtant du mal à imaginer que dans ces cerveaux fracassés, on ne trouve pas une lueur d'espoir;

Comme par exemple, celui, bien vivant, d'éviter de tuer des innocents...

 

Dernière minute:

On apprend qu'il était prêt "à refaire quelque chose"...

Il est de ces rêves dont il faut maintenir le sujet éveillé,

Et éviter les somnifères qui exacerbent l'activité onirique.

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu