opera1

Avertir le modérateur

De la solidarité masculine...

"Le mari pourra me remercier, je viens de lui faire un vagin de jeune fille";

Déclaration haut et fort d'un obstétricien sortant du bloc, à un confrère rigolard;

IL vient de pratiquer le"point du mari", qui consiste à resserrer les bords du vagin après l'accouchement, pour le plaisir du partenaire;

De la solidarité masculine; à moins qu'à force de voir l'entrée de là où il est lui aussi sorti, l'obstétricien soit misogyne; ce qui ne serait pas non plus très original;

Le choix de la spécialité n'est pas dû au hasard.

C'est une sage-femme en colère qui a dénoncé la chose; un cas qui ne serait pas si rare que cela, bien que pas si pratiqué tout de même;

D'autant qu'après l'opération, c'est le mari qui n'entre pas, aussi petit soit le membre; les douleurs sont intenses, puisque cet endroit ne cicatrise pas;

Tu enfanteras dans la douleur, a-t-on lu quelque part; mais la conception est prévue avec l'option plaisir;

En somme, ces petits travaux de couture sont de l'ordre du barbare; ce qui ne serait pas nouveau, tant les médecins nazis ont "tout essayé dans ce domaine"; le corps humain recèle des mystères...

Par extension(...) un pote très solidaire, a ouvert une chambre d'hôtes nommée "la fistière" qui comme son nom l'indique...eh ben, oui,

Là, le poing du mari est conseillé; préconisé, même; la clientèle est là pour ça

Du mari ou autre; une pratique à mettre au poing.

Avec un G;

Eh oui, les hommes aussi, ont leur point G.


Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu