Avertir le modérateur

  • A grande eau...

    Vendredi saint pour un François, vendredi sain pour l'autre ; ou seins, c'est selon; voilà-t-y pas que cet homme dit normal, aurait eu une aventure avec une saltimbanque....

    Laquelle porte plainte, après l'avoir poussée(...) non parce que là, ce n'est pas le sujet; car l'heure est grave; il l'a dit pendant trois quart d'heures qui ont duré une heure quinze; s'est même excusé "d'avoir été long"; l'a sorti sa boîte à outils;

    Et Dieu sait si cet homme ne sort pas ses outils n'importe quand...

    L'autre, le nouveau François, saint de la ville éternelle, avait une bassine;

    Un pape avec une bassine? quel drôle d'outil pour un pape;

    L'avait pris un bain de foule, et visité une prison, avant de laver les pieds de douze apôtres qui ont fait des sottises; dont deux femmes; une est musulmane...Allah est grand, elle, ne chausse que du 37; heureusement que toutes les deux portaient un pantalon, ainsi, il n'a pas vu même les chevilles;

    Les chevilles étaient en place sur la deux, on attendait les vis; pas les vices; même le petit Pujadas a été très cool; alors que François ne l'a même pas nommé une seul fois par son nom;

    "je suis solide; j'ai les nerfs froids"; a dit notre président effondré dans les sondages...

    Biologiquement, c'est impossible: dès lors que les muscles sont en mouvement, les nerfs aussi; donc ils chauffent; ils n'obéissent pas au même commandement intracervical, c'est tout...

    Bref, il nous a béni, François, "j'aime tous les français", a-t-il dit; c'est vrai qu'il a un réel capital sympathie ; il a dit ça lorsque David lui a posé la question, la fameuse, l'incontournable" que pensez-vous de madame Boutin"....euh non...c'est pas ça...

    Savez quoi? la politique ça bassine un peu...

    On y perd son latin;

    Allez je vais prendre la douche;

    de la tête aux pieds...

  • Des lasagnes au foetus...

    Tout est banalisé, dédramatisé, grâce à la surmédiatisation de la chose humaine;

    Ainsi cette jeune femme qui a congelé deux foetus, qui n'en n'était pas à sa première expérience (...)

    Même que c'est sa mère qui avait fourni les emballages spéciaux pour congèlateur;

    Ah évidemment, cela relève du trouble psychique grave; plus fort que le déni de grossesse; le rejet du nouveau-né; du résultat de l'homme...

    Car le problème principal de la malheureuse n'est-il pas son compagnon,? qui "s'obstine " à la mettre enceinte, et à continuer à faire les macabres découvertes; on parlera d'un "certain déficit";

    Mais pourquoi le congèle?

    La porte ouverte(...) à l'humour noir, qu'on serait tenter de pratiquer, si le côté sordide de la chose ne l'emportait; et pourtant:

    Tout existe chez l'homme, et en l'occurence chez la femme; chez les lions, ils mangent les petits en trop...

    Est-ce une grande hystérie à la Charcot? une psychose dissociative? qu'importe le diagnostic; ce qui est sûr, c'est que les gamins sont mieux congelés que vivants(...)...ne serait-ce que pour la suite de leur éxistence;

    Mais alors, la race humaine, comment ça marche?

    Z'allez voir qu'un jour, on va trouver des lasagnes au foetus...Noir est l'humour.

    Et puisque tout existe dans l'espèce humaine, on est en droit de se poser une question essentielle;

    Qui a volé le scooter de Gégé?

    Ce gros foetus décongelé depuis longtemps...

  • Les larmes de Christine...

    Pourquoi pas avec des animaux? criait hier une dame (...), la bave aux lèvres; civitas ...de quoi?

    Z'étaient dans les rues, hier, les chasseurs de bestioles nuisibles ; même hors les murs, départ sous l'arche de la défense, la bien nommée; donc, au moins 1,4 million selon ceux qui tiennent la gachette, moins : 3OO OOO selon la marée-chaussée;

    La réalité est entre les deux; les hétéros n'ont pas eu le temps matériel de faire autant d'enfants;

    Barjot toujours aussi frigide, égérie des gays, en tête du cortège et en cheveux, vociférait , empêtrée dans ses contradictions,

    Et voilà -t-y pas qu'une bande très déterminée, (FN) tente de braver l'interdit à l'accès des Champs-Elysées;

    Juste derrière, boucles d'oreilles au vent, dame Christine; hélas, elle se trouve dans le champ des lacrymogènes, elle en prend une bonne giclée (...), et tombe dans les pommes;

    C'est un gradé qui lui a porté secours;

    Elle reprend ses esprits au pluriel, et crie dans le premier micro tendu ( ce n'est que le micro) qu'elle veut la dem de Manuel Valls;

    C'est une star, Manu, mais il n'a tout de même pas le pouvoir de diriger le jet de gaz dans une direction ciblée;

    Les lacrymos, c'est l'Hiroshima des manifs; les vapeurs ont atteint les femmes enceintes, et les enfants d'hétéros: ceux qui ont un papa ET une maman.

    Bref, Dame Christine gazée, impensable; "je ne suis tout même pas une terroriste", dit la dame;

    c'est égal: ça vous a des relans de triste mémoire.

    Parce qu'au siècle dernier, à peine soixante dix ans, des (mêmes) gens avaient construit des chambres spéciales;

    Aujourd'hui, les fils, veulent convoler en juste noce dans une chambre douillette;

    Pour que maman et belle-maman entrent le matin de la première nuit, un plateau du petit-dej:

    Bonjour les enfants, ça gaz?

    c'est touchant; émouvant, même.

    de quoi faire pleurer Christine...

     

     

     

     

     

     

     

  • Un monde à part...

    Comme il existe le milieu, il est un monde de droite et de gauche et des extrèmes qui sont au milieu; souvent de la tourmente médiatique; un monde à part;

    Le monde des politiques, plus que de LA politique;

    La politique est faite pour les femmes; plus stratèges, elles sont habituées depuis toujours à gérer :

    Les comptes, les couches des enfants et de la grand-mère, c'est pour ça qu'elles ont moins le temps pour tromper l'autre(...)

    Ah évidemment, les hommes et le pouvoir...passe par ce qu'ils ont de plus important; l'érection; enfin, l'ambition;

    De la même façon que les femmes sont moins promptes aux malversations, aux doigts dans le pot...

    Une habitude plutôt masculine; dans le huis clos feutré d'un bar quatre étoiles, c'est la valse des valises...

    Le pognon qui va changer de pognes, comme disait Audiard;

    Un drôle de monde en vérité que celui des grands qui nous gouvernent;

    Tous en présemption d'innocence; comme disent les italiens "negare, negare, sempre negare";

    La main dans la culotte, ce n'est pas la mienne;

    Il paraît que monsieur ex a piqué une de ces colères homériques dont il est coutumier; le chauffeur n'arrivait pas à passer la seconde; un moment, il a même calé...

    Oh bien sûr, n'y pas que des ripoux, dans ce microcosme; mais mettons-nous un instant à leur place; ce qui est parfaitement impossible, quand on ne sort pas des écoles  de l'hypocrisie spécialisée...

    Il faut un certain détachement, même un détachement certain, pour serrer la main à un type qu'on vient d'assassiner;

    La vengeance des petits pois, lit-on, pour cette affaire; autre monde fermé; la magistrature.

    Pour des gens qui passent leur temps à s'écosser mutuellement, on n'a pas fini de manger des jardinières aux pesticides...

    Du coup, on risque de voir les sieurs Fillon et Mamère attablés devant un boeuf carottes...

    Pas oublier la feuille de laurier;

    indispensable pour en tisser...

    Des lauriers;

    Ben suivez quoi!

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu