Avertir le modérateur

  • Plus on est de fous...

    ...moins on rit; c'est ce qui paraît être plus que jamais d'actualité...

    Il n y a pas de fous, ou alors on est tous fous...par contre, il y a bien la maladie mentale.

    Pas fou Picasso, quand il a craché Guernica?; par quel prisme voyait-il le monde? mais, pardon: c'est de l'art...

    Trop d'amalgames, et ce, au plus haut niveau de l'état; ce qui a entraîné cette fameuse loi du tout sécuritaire cher à notre président, qui l'a décidée lors de son discours de décembre 2008, après ce dramatique assassinat perpétré par...un fou; ce qui lui attiré les foudres de la profession, et ce collectif des 39; la loi sera présentée au Sénat dès les 15 mars;

    On diagnostique 600 000 schizophrènes en France; ce qui n'en fait surtout pas autant d'assassins; d'où les amalgames dangereux largement relayés par les médias, qui ne font d'ailleurs que relater les faits(...)

    En réalité cette loi n'est qu'une mystification, qui aurait pour but de "protéger les citoyens"; et de "lisser" les symptômes sous la contrainte.

    Révision de la loi de 1990 sur les H.O (hospitalisations d'offices) et de demandes par tiers.

    Soins en ambulatoire sous contrainte sans hospitalisation; traduction: un psychiatre ou un infirmier derrière la porte, la piqûre à la main...

    Ajouter à cela le manque de psychiatres, (plus d'internat) , et l'absence de formation du personnel soignant (le métier n'est plus très attractif); en vérité, nous sommes entrain de faire un bon en arrière gigantesque; l'univers carcéral projeté dans la cité.

    Les services de psychiatrie de secteurs sont mis à mal. Faisons les comptes; c'est l'heure des bilans.

    Allez bonnes gens, préparez-vous à vivre avec les fous...Juste une question de dosage...

    Et écoutons Michel Audiard:

    "J'aime les gens fêlés, eux seuls laissent passer la lumière".

  • Un bêtisier.

    Oui, un hommage à ma gardienne (ex) qui a atteint la limite d'âge, sans pour autant avoir contracté la maladie "d'Archimère"!

    C'est là que commence son bêtisier;

    Ainsi nous sommes le 28 février; dernier jour du mois, parce que cette année, n'est pas une année "bisexuelle"; et de deux!

    C'est tout de même l'anniversaire de Simone Roussel, alias Michèle Morgan; qui est née un 29 février, en 1921;

    9O ans; c'est grâce à" l'allongement de la longévité" de la vie! et de trois"

    Comme quoi l'absence de talent n'empêche pas de vieillir; ( ça, c'est mon humble avis!)

    Comme mon beau-frère qui est mort à 89 ans ; même qu'il avait eu la gangrène et qu'on a dû lui"sélectionner" la jambe droite!

    Oh mais j'vous connais; vous êtes un drôle de "nergumène"; dans la résidence, vous êtes connu comme le "houblon";

    Eh oui, je ne mousse pas du pied!

    Même quand je suis dans la rue, je suis fier comme "un p'tit banc!"( alors que je suis simplement myope!)

    Un vrai florigène;

    ça fait du bien, faut bien rigoler un peu; parce que la vie, c'est une morte qui" "gigotte encore un peu"...ça c'est joli, mâme Germaine!

    Oui, vraiment, vous êtes une drôle de nergumaimaime!

  • Sereine...ne vois-tu rien venir?

    Décidément, il est des microcosmes plus difficile à pénétrer que d'autres;

    En premier lieu, la politique; et son petit monde.

    Pas d'amis dans ce monde-là; mais un univers dont le fonctionnement interne nous échappe, nous le peuple; certes, c'est fait pour cela;

    Des femmes et des hommes, pas comme les autres; des Dieux probablement, puisque c'est d'actualité;

    Ou qui se prennent pour tels; faut dire que très tôt, dès l'ENA ils sont formatés psychologiquement à un courant de pensée, basé d'abord sur un plan de carrière...et ils avaient de solides dispositions dès l'école...primaire;

    Notre président n'a pas fait l'ENA; lui, il fait ...son propre malheur; il ne sait pas quoi faire du pouvoir...heureusement, il est entouré; voire cerné...

    Il fait penser à un gosse de riches qui a obtenu un jouet très cher qu'il s'obstine à casser.

    C'est égal: voilà des gens qui se serrent la main, la tête sur le billot;

    Un jour, un premier ministre est suspendu à un croc de boucher, quelque temps plus tard, il déjeûne avec son bourreau...

    Et la dame qui a des relations suspectes, comme les autres, persiste à sourire, certes de travers, et se dit sereine;

    Elle n'a pas l'intention de démissionner; inutile, puisqu'elle est virée, et qu'elle le sait depuis quelques semaines; une stratégie venue du palais?

    C'est pourtant pas n' importe qui; elle a occupé trois postes, et de permier plan...

    On connaît le monde du travail, plus que jamais anxiogène, particulièrement en raison des nouvelles modalités du management...

    C'est égal: comment fonctionne ce petit monde politicard, un monde si singulier, privilégié, cumulard, pratiquant une langue de bois sans copeaux, et qui est tout de même supposé se consacrer au bien être de ses contemporains(...)?

    Quelqu'un pourrait m'expliquer?...

  • Merci pour les mandarines...

    C'est reparti, comme chaque année;

    Des pinguoins fatigués, des décolettés siliconés, à peine voilés par cinquante grammes de tissu hors de prix; des Barbies l'oréalisées et juchées sur des échasses. Va y en avoir, des bisous dans les courants d'air;

    Des professionnels de la profession, dont le théâtre de leur vie est le cinéma, jouant le jeu avec plus ou moins de bonne grâce, remplissant la belle salle du Châtelet, masquant avec peine un ennui sidéral, nominés ou pas.

    C'est la soirée de la 36e cérémonie des césars, présidée cette année, par la plus française des actrices américaines; la belle Jodie Foster, qui parle notre langue sans accent, et plus parfaitement que notre président; cérémonie animée par Antoine De Caunes; toujours drôle dans le rôle de monsieur Loyal;

    En grand pro, il fait ce qu'il peut pour insufler de la légèreté dans ce cortège de remerciements larmoyants; tant de talents, vrais ou faux, bankables ou en passe de le devenir; des hommes et des Dieux, quoi; qui nous font croire qu'il règne sur les plateaux de cinéma, une ambiance familiale idéale; jalousies, mesquineries, vacheries? jamais de la vie ; et le public n'a pas à connaître les coulisses; pour la vie privée, il y a les journeaux people.

    Il paraît que les salles obscures n'ont jamais été aussi pleines; ce n'est certainement pas grâce à ce genre de sauteries faussement mondaines, mais bien plutôt à de nombreux signes des temps: conjurer la morosité; se retrouver ensemble même dans le noir...

    Les cinéastes français, souvent en panne d'inspirations, le savent bien; preuve que ce qui marche en france sont les comédies à thèmes sociaux; il faut connaître le nom des gens, ça rappelle à la solidarité;

    Quant à faire drôle, c'est une autre histoire. 

    Suis sans doute un vieux grincheux, mais qu'est-ce que ça m'énervce ce genre de pince-fesses télévisés; ok, suis pas obligé de reagrder, mais alors, je ne pourrais plus critiquer!

    Le climat est si anxiogène, que nous avons plus que jamais besoin de paillettes; surtout que celles de (Po)Polnareff n'ont pas fonctionné...

    Alors merci les mandarines°.

    Allez, plein feux!

    °(gros projecteurs balancés en pleine poire pour gommer les grosses rides et les bajoues)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu