Avertir le modérateur

  • A mes fidèles...

    Simplement pour souhaiter un bon été aux chers lecteurs de ce blog, que je remercie pour leur fidélité...encore que j'aimerais lire plus de commentaires!

    Est-ce le ton quelque peu définitif de mes chroniques ou leur banalité qui n'appellent aucun commentaire?!

    Les sujets d'actu ne manquent pas et leurs traitements imposent une forme d'humour et un recul indispensable pour ne pas déprimer à chaque info...

    La surmédiatisation, dans un monde où une info chasse l'autre, nous porte à des jugements définitifs dans la série "tous pourris"...gardons notre libre arbitre, et toute raison gardée...

    Ainsi sont les hommes depuis la nuit des temps, et l'époque ne se prête n'est pas à la détente.

    Oui, le fond de l'air effraie...

    Bon été à tous.

  • Le gros navion...

    Ce n'est pas parce qu'on en a une grosse, qu'on sait toujours la mettre...disais-je à mon chef de service ( oui, c'est un psychiatre!),  qui roulait en 4X4 à Paris et rageait de ne jamais trouver une place pour se garer!

    De même que plus l'homme est petit, plus la machine est grosse(...) témoin, ce nouveau joujou, le gros navion présidentiel, un airbus A 330 opérationnel en octobre prochain, fabriqué tout spécialement pour les longs et nombreux déplacements de notre président.

    Coût total: 180 000 millions d'euros; pas cher, quand on pense aux prestations qu'il offre; en plus de la salle de réunions, la chambre et la salle de bain, avec jacouzie, un bloc opératoire, prêt à fonctionner, à plus de dix mille mètres d'alltitude...manquera même pas une compresse!

    L'histoire ne dit pas si à cette hauteur, les règles d'hygiène sont respectées, sans aucun risque nosocomial;  c'est peut-être le pilote qui est aussi chirurgien, avec le cumul des mandats, on ne sait jamais! parce que s'il faut embarquer un chirurgien chacun dans sa spécialité...cardio et gastro sont les deux gros risques des politiques(...)

    L'ex (grand) président se contentait de deux moyens courriers; faut dire qu'il voyageait moins;

    La règle veut qu'il y ait tout de même deux avions à disposition du président; là, on adjoint deux falcones (air Carlaone-, 35 000 millions chacun) au cas où le bolide volant se retrouve en réparations; si par exemple, la proctection anti-missiles tombe en rade...

    Heureusement que les ministres prendront le train à partir de dorénavant! ouf... pour aller inaugurer les chrysanthèmes en province, ça va, mais pour l'étranger?! d'autres tunnels sous les fleuves?

    Plus de nuits à l'hôtel, plus de voitures de fonction, plus d'avantages en nature; ( Zahia reste chez les bleus)...

    Finalement et tout compte fait, je pose une question, toujours la même: quand nos décideurs cesseront-ils de nous prendre pour des truffes?

  • La photo qui parle...

    C'est celle prise à la sortie du G8 le 26 juin dernier; ils sont sept, les sept grands de ce  monde...

    Au premier plan, le président russe Medvedev, Stephen Harper, premier ministre canadien, Angela the first german, qui papotte avec l'homme fort comme une barack, Ô bama...derrière, le nouveau premier ministre Anglais David Cameron; il soutient un petit bonhomme qui a l'air d'avoir une forte migraine; qui est-ce? mais c'est notre président, pardi:  celui qu'on a en France...

    Petit dialogue:

    Barack à Angela

    T'as vu, le petit, il va nous faire encore un malaise vagal !

    Angela:

    Ja ja, z'est bien le zeul moment où il fait des vagues, zelui-là!

    Barack:

    You have right, my dear, c'est lui le malaise...

    Cameron à Sarko:

    My god; your' ill, mister président?

    Sarko, lui touchant l'épaule:

    Oh j't'en prie David, cause français, que j'ai même pas amené Carlita, elle est pourtant bien pratique pour les langues...

    Medvedev:

    Z'avez pas vu Tolstoï? c'est mon York...!

    Angela à Barack:

    Ya rien à fairrrre, vvaut qui touche le betit! à moi, veut toujours fairrre la pise...haaaaa grossss malheur!

    En effet, notre président touche...au sens propre du mot, parce que dans l'autre...

    C'est un symptôme inconscient (de plus) du besoin de reconnaissance...

    Or, la première réforme à laquelle il eut fallu penser, n'était-ce pas d'abord de tâcher de réformer notre président?

    Une névrose pareille, y pas à dire , ça vous décrédibilise un homme; alors un président...

    Sarko à Angela:

    Oh j'ai un de ces mal de crâne...eh Angela, file-moi un efferalgan; en bonne ménagère, je sais que t'en as toujours dans tes poches...

    Effervescent notre président; n'empêche qu'on a failli pas le voir sur la photo.

     

  • La canicule de Roselyne Bachelot...

    Pour faire diversion à la morosité ambiante, le sujet favori c'est toujours la météo... sujet bien commode en famille également, pour évacuer les non-dits, par exemple...

    Attention, les jours qui viennent sont dangereux pour nos vieux, pardon, pour nos chers aînés...Pour les politiques , pas question de revivre le désastre démagogique, pardon, humain, de 2003; qui, en outre, n'a même pas renfloué les caisses de la sécu...

    Aussi, tout est en place pour les plans canicule; ce n'est pas le moment d'en rajouter, n'est-ce pas madame la ministre?  Roselyne Bachelot, ministre de, quoi déjà? ah, oui, de la santé, quelque fois, entre deux visites dans les vestiaires odorants...

    "L'est pas encore né celui qui me canicule", dit notre président; même si depuis quelque temps, d'aucuns lui proposent des activités intimes que la morale réprouve...

    C'est qu'il n y a plus de saison; car dame nature ne cesse de faire des caprices: et là, ce n'est pas la faute de Roselyne! enfin...

    "Z'avez vu ça , mâme Michu, on mettait encore le chauffage, jusqu'au 15 juin, et on nous annonce 36 degrés à Paris la Week end prochain"

    A qui peut-on se fier? A notre président, bien sûr, qui peut tout, et dans tous les domaines; "Tant que je serai président, aucun vieux ne mourra de la canicule...Compris madame la ministre?

    Attention, il n y a pas de vaccins contre la canicule, contre la vieillesse non plus d'ailleurs...

    N'empêche, si elle rate son coup, notre ministre de la santé des vieux, pardon de nos chers aînés,  les verts pourront toujours demander sa démission.

    Car comme dit le président" Roselyne, si tu me canicules, comment veux-tu...que je te congratule...?

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu