opera1

Avertir le modérateur

Malin, c'est pas bénin...

Malin, c'est une tumeur, en langage médical; en politique sarkozienne, si t'es malin, tu meurs...

Et de quatre" après la racaille, le carcher,le descends si t' es un homme, casse-toi pauv'con, et fais pas le malin, toi, répété trois fois; qu'on peut entendre avec une connotation menaçante. Etrange clapotis...

Ce qui est frappant, c'est le hiatus permanent entre l'homme et la fonction;  tendu à se rompre, sensitif, il s'impose un rythme à bout de souffle... l'amour propre du lycéen flotte dans une structure arrêtée entre un adolescent complexé par son physique et un désir évoluant vers le pouvoir absolu...

Le petit rouquin resté sous le préau pendant que les autres jouent au foot; sa veangeance; il dirigera le club plus tard...

On sent ce petit homme nerveux toujours prêt à "péter un plomb" ; transparent, prévisible,  ses comportements profondément ancrés dans sa personnalité, le discréditent face à sa fonction;

Les nombreux conseillers en com de notre président n'ont pas plus d'impact qu'une psychanalyse proposée à un schizophrène paranoïaque!

Pour positiver,  disons que c'est le premier homme politique, nommé à la fonction suprême, qui a ce "naturel," montrant ouvertement son mépris du peuple, là où les autres le cache difficilement sous des sourires condescendants...(on apprend cela à l' ENA, d'où il ne sort pas)et il ne le fait même pas sciemment!

Sans parler des risques microbiens que ces politiques encourent, passant leur temps à serrer des mains; la belle chanteuse doit lui glisser un flacon de stérilium dans sa veste faite sur mesure; à preuve, la bosse déforme sa poche droite, ce qui le fait pencher du même côté à chaque pas...

Cet homme-là serait presque touchant, s'il ne s'obstinait pas à se faire rejeter constamment: ce n'est pourtant pas si compliqué de se faire aimer du peuple, si versatile, et manipulable; au delà des simples sondages inhérents à la fonction; l'amour faisant place très vite au désamour; les français sont des veaux, disait le grand Charles, ajoutant qu'on ne gouverne pas un pays qui a plus de deux cents sortes de fromages!,

Mais on le sait, notre président- qui ne supporte pas qu'on ne l'aime pas et qui fait pourtant tout pour cela,- est comme Napoléon; il ne passe pas plus d'un quart d'heure à table, en sautant...le fromage!

Un seul plat, de la résistance; mais jusqu'à quand?

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu