opera1

Avertir le modérateur

Lettre ouverte à une mère...

...d'un schizophrène;

Certes, madame, vous avez fait votre devoir; avez prévenu les instances; votre fils schizophrène ne prenait plus son traitement...il était inquiétant: la police est venue et repartie car le patient était calme; donc aucune raison de l'embarquer...s'il n'était pas sous HO ; c'est la loi; vous avez averti également son psychiatre qui a dû vous rassurer en vous donnant une réponse objective et très professionnelle(...)

Quant aux visites à domicile de l'infirmier(ière) de secteur, dans le cas de la crise aigue, elle est parfaitement inefficace, voire inutile, le patient n'étant pas de facto coopérant; le visiteur ne fait qu'éxacerber la crise.

Alors quoi? faut-il attendre le drame, dites-vous? là, il est malheureusement arrivé; il a poussé un homme sous le métro; la pulsion délirante; quatrième cas depuis le début de l'année...

Sujet délicat, car personne n'est vraiment responsable, sinon le patient lui-même, la preuve: cet expert l'a jugé comme tel et emprisonné;lui déjà si souvent "en prison dans sa tête".

La psychiatrie de secteur fait son travail avec le manque de moyens qu'on lui connaît; et traite la crise aigue souvent en ambulatoire...on ne peut pas mettre un soignant derrière chaque patient qui arrête son traitement, ce qui arrive trop souvent...

Le professeur Olié, chef de service à Saint Anne, a raison quand il dit que l'on se trouve devant un "vide"...avant qu il ne devienne juridique c'est un vide soignant: une injonction au patient à suivre son traitement retard en ambulatoire; car nous avons les moyens chimiques de soigner les schizophrènes en éradiquant le délire, à condition qu il suive SCRUPULEUSEMENT son traitement.(600 000 personnes sont diagnostiquées schizophrènes; et très peu de drames; mais les stats ne pèsent pas lourd devant cette réalité) .

Vous travaillerez maintenant, madame, sur votre culpabilité; les familles de malades mentaux ne sont pas assez informées: rassurer déculpabiliser, passer la main; même si vous avez trop souvent l'impression "qu'on ne fait rien", nous les soignants..

Les psys ne sont pas des chirurgiens...ils ne peuvent rien ôter; seulement ajouter...surtout de la confiance.

Bon courage, madame.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu