opera1

Avertir le modérateur

Se tuer pour exister...

C'est la mode, avait dit par un lapsus, le directeur de france télécom...il parlait des suicides à répétiton au sein de l'entreprise...

Ce qui a fait d'autres émules (3 pour l'instant)à pôle emploi...dont une employée qui avale ostensiblement des psychotropes devant un collégue...

Mais quel est donc ce mode de vivre qui traduit le mal du même nom? on se tue pour tâcher de mieux vivre...

Est-on dans une tel individualisme, pour qu'on ait besoin d'hystériser son mal de vivre exacerbé entre autres, par les nouvelles modalités de management?

Et moi, et moi...le mal de vivre est déjà un mal de l'être, lié à son histoire...dans une société à bout de souffle, sans repères,  "le jeu de la mort" pour attirer une attention, mais laquelle?

 Les suicides a des satistiques inquiétantes, de tous âges; même les gamins s'amusent à mourir à coup de foulard...des "accidents" voyageurs plus nombreux dans le métro; et beaucoup de tentatives qui sont autant d'appels au secours...

les managers s'en inquiètent et adressent à tous les futurs mortels des "questionnaires" à remplir dûment, pour surtout leur proposer d'aller faire ça ailleurs qu'au sein de l'entreprise...

Et les médecins se voient contraints de creuser le trou de la sécu par une forte remontée d'arrêts de travail, et d'ordonnances de psychotropes;

Au fait, on ne parle pas beaucoup de suicides au sein des laboratoires...

 

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu