opera1

Avertir le modérateur

Le délit de belle gueule...

Jeudi soir, sur le plateau du grand journal, l'invité principal était l'ancien premier ministre, Dominique De Villepin, au sujet de l'affaire Clearstream, dont le procès s'ouvre lundi prochain et va durer un mois...

D'emblée, on s'attendait à un petit jeu de massacre des journalistes, surtout de la part de Monsieur Jean-Michel Aphatie, toujours très sûr et content de lui...

C'est d'ailleurs lui qui posa la première question:" Ce n'est pas trop douloureux, l'épreuve que vous traversez?" v'lan at pas de  "monsieur" ! cest sûrement son pote...

Le visage  de notre fringant ex se figea, et le discours qui s'ensuivit pris une résonnance authentique à laquelle les hommes politiques ne nous ont pas habitués...du coup, silence sur le plateau; Mademoiselle Massenet avait l'oeil mouillé(c'est tout ce que j'ai pu voir...)pardon!!  mais il parait que monsieur De fait toujours cet effet-là ,en particulier sur la gente féminine...pour ma part, je connais quelques hommes qui assument leur part féminine!

Et il se lâcha : alors on pouvait entendre une immense déception, devant l'incommensurable ingratitude de la part de celui qui veut sa peau; lui qui lui avait tendu la main tant de fois...on sait que la politique est un monde de chacals et monsieur De n'était pas à sa première couleuvre: mais là c'était l'homme tout court qui souffrait, comme un copain de classe qui vient d'être trahi...

Voilà précisément le problème; ces deux-là ne viennent pas du même sérail et ne bénificient pas de la même aura populaire; l'un, petit avocat autoritaire, bouffi de pouvoir, parano, et mal dans son squellette,(il vaut mieux le voir courir que marcher!) et l'autre, énarque, (promotion Ségolène qui s'en souvient très bien...!)infiniment séducteur, Don Juan pas encore sur le retour et conscient de l'être(ça aide dans tous les cas!) la narration claire à la voix posée et virile...

Quel que soit le délit qui lui est reproché( y a pas de fumée sans feu, n'est-ce pas!) et au delà des magouilles politicardes, si c'était tout simplement cela que le petit patron voulait lui faire payer? même au plus haut niveau du pouvoir, il reste un homme complexé...

Trop de charisme, de séduction, ça peut rendre jaloux...l'actuel locataire de Matignon le paye aussi, depuis le début, et son charme se terni quelque peu...Il paraît que Matignon est un métier de chien, avait dit un ex premier qui lui, avait un physique d'oncle de province qui vient à Paris au mariage de sa nièce....

L'intervention de Dominique de Villepin était finalement plutôt rassurante: rompus à la trahison, aux coups bas et autres peaux de bananes,  les hommes politiques sont des êtres humains, ouf, on l'avait oublié...mais, que dire des femmes politiques?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu