opera1

Avertir le modérateur

le déni du nid

Le déni de grossesse: la galère qui peut mener aux galères: elle en prend au moins pour 20 ans, cette pauvre petite bonne femme...son système de défense est parfaitement cohérent...et pourtant...

"C'est seulement au bout de trois mois que j'ai vu qu'il se passait quelque chose autour de ma taille; oui, j'étais enceinte; j'ai pu mettre le mot...mais ce dont je suis absolument certaine, c'est que je n'ai jamais "rien senti"...

Ainsi me parlait une(belle ) femme à l'aube de la quarantaine, en débutant un travail de psychothérapie; déni de grossesse? non: déni de son sexe/vagin, du même coup de l'homme, du sexe masculin, comme membre viril destiné à reproduire; et inconscience de son utérus; rien senti: hystériquement ectomisé l'utérus...

J'aime mes enfants; mon fils surtout(...)Oui, ce sont deux beaux ados, et le garçon devient un homme...

Après quelques années de fin et remarquable travail (avec un homme!), elle pu fantasmer et recouvrer son corps de l'intérieur pour enfin ressentir: preuve si fortement et inconsciemment désirée qu'elle ne tarda pas à rencontrer un bel homme, grand blond, musclé, et (je cite,)assumant sa part féminine(sic).

Oui oui, messieurs, c'est compliqué les femmes! mais certaines paient (trop) cher leurs troubles de la personnalité inhérents comme toujours à l'histoire familiale...

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu