Avertir le modérateur

N'oubliez pas d'être heureux

  • Les foudres de madame Angot...

    Fichtre, diantre, z'avez vu ça? quelle harpie, la plumitive invitée, hier soir devant le candidat maudit;

    Même lui, habitué depuis plus d'un mois à s'en prendre des féroces, monsieur "je ne me retirerai pas" a chancelé devant tant de virulence, de la part de la dame qui écrit;

    A peine assise devant Fillon, elle lui balance d'entrée un "bon" narquois, on entend le candidat: " ah merde, qu'est-ce qu'elle me veut, celle-là?";

    La chaîne, elle, savait bien ce qu'elle faisait, en invitant dame Christine Angot, écrivaine très controversée, et elle aime ça ; elle aime manier la polémique devant les micros et caméras;

    Elle fût pourtant nerveuse et maladroite...

    C'est sa nature, et l'auteur entre autres, des "désaxés", attend toujours le Goncourt, le président Pivot tient bon...

    Elle est née à Châteauroux, comme notre Gégé national...des fortes personnalités.

    Au bord de la nausée, il lui dit en substance:

    "Mais madame, qui êtes-vous pour me juger?" dit François, invité principal et unique(...) au débat.

    Comment osez-vous me traiter de malhonnête? vous répétez ce que vous avez lu dans les journaux...

    Et vous, comment osez-vous parler du suicide de monsieur Bérégovoy?

    Est-ce un chantage, une menace? qui n'intéresse personne, d'ailleurs...

    Et le suicide n'a aucun sens, surtout commun. Dieu ne veut pas...

    Interprétation perspicace, puisque la dame dit qu'elle a été "sauvée" grâce à la psychanalyse...lacanienne sans doute;( elle connaît bien Jacques-Alain Miller, le gendre de l'autre Jacques).

    François est l'homme qui a rendu...les costumes, et hier soir, il a bien failli se retrouver à poil, et s'est un peu énervé, comme il sait le faire, c'est à dire avec une retenue feinte; la lèvre supérieure tremblait un chouïa.

    C'est égal, l'est gonflée la plumitive; elle exprimait un avis très personnel, même si elle se faisait en même temps la porte-parole de bien des téléspectateurs ( 3 millions tout de même);

    Quelle mascarade, quelle tribune; le petit Pujadas a eu bien du mal à diriger son émission;

    "Déjà que vous applaudissiez, c'est limite, a grimacé David à l'endroit de l'assemblée, alors s'il vous plaît"...ah non, Pénélope n'a pas applaudi; interdiction formelle...

    Heureusement que la Salamé, d'abord parturiente et qui a fini par accoucher, n'était pas de la fête... gageons que dame Angot lui aurait coupé la parole;

    Au final, un triste spectacle; le candidat LR a tout de même perdu toute crédibilité;

    Un candidat à la magistrature suprême, ne saurait arrivé au palais criblé de toute parts...

    Une soirée bien tendue; où il aurait fallu pour réchauffer l'atmosphère, passer le disque de l'opérette célèbre " la fille de madame Angot", opérette de Charles Lecocq, qui se passe sous le directoire;

    L'héroïne chante: " c'était pas la peine; c'était pas la peine, non vraiment, c'était pas la peine assurément, de changer de gouvernement";

    Un qui pourrait bien déchanter, c'est notre Fifi, qui voit des cabinets partout et noirs...des  bruits de chiottes, comme dit le mari de la violoniste;

    Tout chasseur en campagne, risque gros; il peut être confondu avec un sanglier; un gros cochon, quoi...

     

    PS: on s'acharne, on s'acharne:

    "un proche de François Fillon accusé de viol..."et alors?

    Ben, la victime ne serait pas un emploi fictif.

    Mais ce n'est pas François Fillon, présumé futur président de la raie publique, qui a tenu la chandelle...

     

  • P'tit coup de gueule...

    Eh oh, est-ce que ça ne va pas bientôt finir? de qui se moque-t-on? ah oui pardon; de nous, pour sûr...nous qui?  répétons en choeur; nous les petitsleszobscurs:

    8 chefs d'accusation, contre le sieur Fillon; l'homme aux costumes chers, et au mépris violent:

    C'est vrai quoi; comment voter pour un type qui se fout de notre gueule à ce point? il est coutume que les hommes politiques méprisent le populo; et chacun affirme qu'il est " le candidat du peuple"(...)

    Prenez Marine; enfin, c'est une image: le dévouement a des limites...

    Elle est vraiment la candidate du peuple, elle l'affirme, et "ils" la croient: les paysans suicidaires, les ouvriers licenciés; une véritable idéologie...

    Les immigrés dehors; alors que la France est la terre de l'immigration; près de 6 millions d'immigrés chez nous;

    Même le petit Benoît en fait un de ces chevaux de bataille; louons nos maçons portugais, nos italiens arrivés après la seconde guerre, pour construire des baraques sans permis;

    On a encore envie de sentir la morue réchauffée dans les gamelles sur les chantiers; d'autant que le gratin dauphinois se réchauffe mal; ça cartonne...

    La France sans immigrés; pas possible; la France sans l'euro; utopique;

    Les affaires, ça commence à bien faire; une machination, la théorie du complot, c'est bien pratique; une occasion pour les candidats de prôner "la moralisation de la vie politique", pas moins; même le sieur Balkany ne va pas jusque là;

    Un journaliste de France inter, (la radio bolchévique de Marine), lui a demandé des nouvelles de son fils, en villégiature à... Fleury; il paraît qu'on se radicalise à tout va, sans parler de la promiscuité...

    Le socialisme est mort; il ne relèvera plus; lapalissade. François s'en va; au moins un qui n'a pas de casseroles; il n'a pas de pot...avec les femmes.

    Les adolescents(es) ne travailleront plus à l'assemblée; promis;

    C'est pourtant vrai; après tout ça, on est tenté de crier aux tous pourris;

    Ce qui va donner l'occasion d'écouter les nouvelles brèves de comptoir...

    Ok, on vient de recevoir les cartes d'électeurs; on est pourtant tenté par l'abstention;

    geste inconscient qui donne des voix au FN; alors tous aux urnes; pas comme cette mamie filloniste qui ne veut pas de "cette petite tapette à L'Elysée"; elle a peut-être un frère prêtre; pédophile et couvert...

    30 jours au jus...en cette journée de la solidarité;

    Eh oui, si tous les gars du monde pouvaient mettre la main, euh se donner la main...

    Hélas;

    Citons Montesquieu; ça fait bien:

    " Tout homme qui détient un pouvoir est tenté d'en abuser";

    Merde enfin, quoi; est-ce que ça va bientôt finir? on a presque envie de se fier aux prédictions d'Elisabeth Teyssier; la papesse de Sa Majesté feu Mitterrand...

     

    PS

    Quand la rumeur... c'est l'impasse;

    Quand Valaud, la cruche se casse...

    La liaison supposée entre la petite Najat et Manuel Valls; Matignon, cet enfer;  heureusement, y a des beaux canapés au premier étage:

    C'est du violon, dit dame Gravoin; des bruits de chiottes, ajoute son mari catalan;

    " qui tire la chasse, perd sa place", termine le sieur Valaud.

    Le point G, euh, final...

  • Le club des cinq...

    Et ben voilà, c'est fait; le premier débat des présidentielles; un débat trop long et brouillon, d'après les gazettes;

    Z'étaient cinq, pas onze; les petits les obscurs? absents; comme le peuple...

    L'organisation du grand studio était savamment préparée;

    Par exemple, quand Marine causait, on voyait en fondu déchaîné, le visage de l'énarque Florian, qui acquiesçait tout de sa patronne, agitait la tête d'avant en arrière, tel le petit chien à l'arrière de la voiture;

    Petit toutou que l'on dit en mauvaise posture; posture, pas position...

    Benoît, c'était dame Rossignol, tant le petit Hamon avait besoin d'un oiseau qui chante pour lui...

    Mais où est passée Pénélope? Derrière Fillon, on apercevait le visage sens commun du sieur Retailleau, très Versailles sur lui...

    Jean-Luc avait même mis une cravate, rouge certes, qui tranchait avec le bleu de rigueur; un gros nœud rouge, qui n'a pourtant pas agressé sa favorite, celle qu'il avait traitée de "demi-folle"...

    Approuvé lui, par Corbière Alexis;

    Pas la région du vin...

    Et puis notre petit favori, l'homme de tous les dangers...on n'a pas vu Brigitte; l'était sûrement tout en haut des gradins, le sac Vuitton entre les jambes...

    A part ça? bof, des contradictions bien senties; on n'est passé rapidement sur les affaires;

    Depuis que l'on sait que les costumes d'Emmanuel coûtent vingt fois moins chers que ceux de Fillon; Macron s'habille rue d'Aboukir, tandis que François, c'est chez les émirs;

    Son émir préféré reste l'avocat aux paniers de crabes...

    Et puis nos journalistes de la chaîne privée avaient du mal à se faire entendre, condescendants et à peine maîtres de l'émission...

    Voir si l'un était au Bouleau, pendant que l'autre Coudray les bons ourlets...

    C'est égal, après deux heures d'émission, on sentait déjà la fatigue sur les visages adroitement maquillés; Marine clignait des yeux à cause du projecteur violent; non pas Mélenchon, autre lumière vive...

    Bon mais c'est pas tout ça; reste la question subsidiaire, et néanmoins capitale:

    Pour qui votétons?

    Surtout que l'on sait que la France compte 7 millions de chômeurs...

     

     

    PS Le sieur Asselineau: "quand je serai à l'Elysée"

    Eh ben, doute de rien pépère;

    Mettra Marine rue de Varennes, rien que pour prouver qu'il n'est pas myso...

    2)Mort d'Henri Emmanuelli:

    Hommage de Jean-Luc; "la mer a emporté le rocher"

    Fichtre; on ne le savait pas poète, notre Méluche.

  • Jean-Baptiste, au secours...

    Poquelin Jean-Baptiste, dit Molière, ( 1622/1673) acteur et dramaturge; fin connaisseur de la langue française, a écrit de nombreuses comédies, en vers et en pur français, au point qu'on en a fait une maison, la comédie française, où Molière est encore résolument moderne; toujours aussi monté, même en matinées...

    La clause Molière? késaco? imposer la langue française aux ouvriers étrangers sur les chantiers...

    Ouvriers étrangers, n'est-ce pas un pléonasme?

    " Elle arrivait de Somalie, Lily" chantait ¨Pierre Perret; avec ses frères de couleur, qui sont venus à Paris pour vider les poubelles...;

    Alors, maçons roumains, syriens, polonais, et payés en pièces jaunes, ne parlent pas ou peu cette belle langue, la nôtre, si châtiée, si riche, que la maison que construisent quelques ouvriers, même par temps de pluie, sera toujours achetée par ceux qui sont abonnés...à la salle Richelieu.

    Démagogie électoraliste, a dit en substance notre premier ministre, aux costumes chics, mais moins chers que ceux de Fifi, un premier ministre "passionné de littérature";

    Et puis l'ouvrier casqué qui cause pas la France, se fait traduire les notes affichées, pis ça y est; ce qui ne l'empêche pas de payer des impôts, d'envoyer la moitié de sa paie "au pays", si pays il reste...

    Quant aux enfants d'immigrés, beaucoup sont scolarisés, alors hein...

    Et nos charmants petits collégiens bien de chez nous, maîtrisent-ils vraiment la langue de Molière?

    Pratiquent plus volontiers la langue SMS; pour draguer c'est plus simple" j'te kif, veux te pécho";

    Traduction" y a urgence pour un dépucelage";

    Quant à la langue de Shakespeare, ils en sont au Brexit!

    C'est égal: on voit mal un de ces ouvriers peindre une façade de la main gauche, et faire une dictée de l'autre;...

    Leur apprendre le plus que parfait, quand ils s'en tiennent au présent, et que leur futur est incertain, c' est un peu vain...

    Alors, tous les Tartuffes droitiers, les malades imaginaires de l'éduc -Nat, les Don Juan de pacotille, amoureux atrabilaires, qui méprisent encore l'école des femmes, parlent une seule langue; celle de bois;

    et çà finit par faire des copeaux...

    Comme dit Paco, maçon portugais (autre pléonasme), avec l'accent; " quand yé souis arrivé en France, ne parlais pas dou tout la langue, ma yé fréquentais une putana ...muette! "

    Depuis, il a quand même fait des progrès...en langue.

     

    PS colis piégé dans les locaux du FMI; une blessée; une fusillade dans un lycée de Grasse; quelques blessés...

    L'était question de lever le plan d'urgence, non?

    Ouais, pas plus tard qu'hier...

     

    Bis;

    On apprend que ça se passe beaucoup mieux, dans les environs des préfab' d'immigrés dans le 16ème:

    Aucune bonne espagnole ne s'est fait violer...elle est là depuis longtemps, donc, elle parle couramment le français...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu